le blog de catherine

SIROP maison contre la touxla pharmacie naturelle

Posted by catherine campioni 08 Jan, 2018 21:57

de retour de vacances de Lanzarote, j'ai besoin d'un petit COUP DE BOOST

en effet,

une de nos nombreuses escapades à Lanzarote m'aura offert une belle toux ...


40 minutes en ferry d'Orzola vers l'île de la Graziosa :

- sentiment de bout du mondeBlog imagepromenade d'une journée sur l'ile sous le soleil
Blog image
ascension du volcan préféré des enfants
Blog image
calamar grillé au retour dans un petit resto au bord de l'eau, ...

un seul mot : magique !

à l'aller en ferry : tout baigne : le soleil brille, le petit vent frais ne me dérange absolument pas, j'apprécie ...

le retour, par contre, me fait remarquer mon manque d'organisation :-)

il est 17h et les rayons du soleil chauffent vachement moins ...

je suis en t-shirt ...
alors que les autres occupants du ferry ont tous d'énormes pulls, gilets, bonnets, écharpes et gants ...que j'envie secrètement

et le vent assez frais me glace jusqu'aux os...

tout cela pour vous dire, que j'ai mal à la gorge depuis lors et que je tousse la nuit ...

alors hier matin, j'ai fabriqué mon DELICIEUX petit SIROP MAISON, avec effet IMMEDIAT

ça va effectivement beaucoup mieux ...

ingrédients :

un 1/2 pot de miel bio- j'avais du miel au thym et c'est encore mieux - le thym étant adoucissant des voies respiratoires Blog image

thym frais du jardin - j'adore donc j'en ai rajouté ...
1 citron bio, lavé et coupé en petits dés - on garde la peau
5 cm de gingembre bio, coupé en petits dés
1 morceau de cannelle ou de la cannelle en poudre
eau chaude ou thé

Blog image
procédé :

ajoutez dans le 1/2 pot de miel les autres ingrédients sauf l'eau
mélangez comme vous le pouvez ;-)
rajoutez de l'eau ou du thé pour remplir le pot (j'ai ajouté du thé vert refroidi plutôt que de l'eau )
mixez, si vous le souhaitez, grossièrement - j'ai surtout mixé pour casser mon gros morceau de cannelle

et c'est terminé !
Blog image
ce sirop se garde au frigo quelques mois

il s'utilise en
préventif contre les maux de l'hiver ou en
curatif pour vous donner un p'tit coup de boost

préventif :
1 càc pure tous les matins ou diluée dans de l'eau chaude ou une tisane

curatif :
1 à 2 càc pure ou diluée 3 fois par jour pendant une petite semaine.

l'entièreté de ce sirop "se mange" (peau du citron, du gingembre, morceaux de cannelle etc)

il va s'en dire que si votre état s'aggrave ou ne s'améliore pas, ce sirop ne vous dispense pas de consulter votre médecin

bon début d'année <3









MALARIA, LARIAM vs ARTEMISE - Stromae, Yves Rasir et notre voyage autour du monde la pharmacie naturelle

Posted by catherine campioni 30 Nov, 2017 19:15

MALARIA, LARIAM vs ARTEMISE
Stromae, Yves Rasir et notre voyage autour du monde




La malaria / le paludisme

Blog image
Le paludisme ou malaria est causé par un parasite du genre Plasmodium et est transmis par des moustiques femelles de l’espèce Anopheles qui piquent entre le coucher et le lever du soleil. Cinq types différents de parasites infectent l’homme : P. falciparum, P. vivax, P. ovale, P. malariae, et P. knowlesi. Si P. falciparum et P. vivax sont les plus répandus, P. falciparum est le plus dangereux car il entraîne les taux les plus élevés de complications et de mortalité. Cette forme mortelle de paludisme est un grave problème de santé publique dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne.

Les voyageurs internationaux peuvent être exposés au risque d’infection palustre dans 91 pays du monde, principalement en Afrique, en Asie et dans les Amériques.

Généralement, la maladie se manifeste tout d’abord par de la fièvre, des frissons et un syndrome de type grippal. En l’absence de traitement, des complications graves peuvent survenir et, dans certains cas, conduire à la mort. Les symptômes du paludisme apparaissent après une période d’au moins 7 jours. Une fièvre survenant chez un voyageur dans les 3 mois suivant une exposition possible constitue une urgence médicale qui doit immédiatement faire l’objet d’une investigation.

source http://www.who.int/malaria/travellers/fr/

le LARIAM

Blog imageextrait de la notice du médicament (le document complet fait 8 pages )

"Le lariam contient de la méfloquine. Il appartient à un groupe de médicaments appelés "antipaludiques". Il est utilisé en prévention du paludisme/de la malaria. (...)
Lariam est utile lorsque vous voyagez vers des pays où sévit un type de paludisme difficile à traiter. Votre médecin vous dira si Lariam est utile pour la région dans laquelle vous voulez vous rendre. Cela dépendra des parasites du paludisme présents dans cette région. Il n'existe pas de médicament qui agisse contre tous les parasites du paludisme. Lariam est également utilisé pour le traitement du paludisme
(...)
effets indésirables :
Lariam peut provoquer des problèmes mentaux graves chez certaines personnes. Adressez-vous immédiatement à votre médecin, si vous présentez l’un des effets indésirables suivants pendant la prise de Lariam :
Fréquent (peut affecter jusqu’à un patient sur 10) Dépression & Anxiété grave.
Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée) Suicide, Tentative de suicide, Pensées suicidaires, Comportement d’auto-mise en danger, Comportement inhabituel, Trouble maniaco-dépressif ou psychose (délires, perte de contact avec la réalité, manie et schizophrénie), Sentiments de méfiance envers les autres, Attaques de panique, Sentiment de confusion, Voir et entendre des choses qui ne sont pas là (hallucinations), Apparition ou aggravation de sentiment de colère (agressivité), Agitation, Sentiment d’agitation, Changement inhabituel de votre humeur, Troubles de l’attention(...)

Blog image
MALARIA BUSINESS,
c'est le titre choc du documentaire de Bernard Crutzen qui est passé hier sur France O et qui sera rediffusé le 11/1/18 sur la Une.

À partir des sérieux doutes qui pèsent sur le Lariam, pourtant toujours autorisé à la vente chez nous, l’enquête MALARIA BUSINESS s’interroge sur un traitement alternatif qui utilise l’Artemisia annua dans sa forme naturelle de plante, et non pas seulement l’artémisinine, qui en est extraite.

Stromae intervient dans ce reportage pour parler de son expérience traumatisante suite à l'utilisation du LARIAM.

Teaser du reportage : https://vimeo.com/233543474Blog image
Yves Rasir, rédacteur en chef de la revue NEOSANTE publiait en 2015 cet article où, lui aussi, parlait du Lariam, de l'artésmise et de Stromae...

Blog image

24/6/2015
"Ce qui est chouette, avec cette newsletter hebdomadaire, c’est qu’elle suscite très rapidement des réactions bien intentionnées. Lectrices et lecteurs me font part de connaissances et d’expériences que j’ignorais et qui apportent, généralement, de l’eau à mon moulin. Ainsi, la semaine dernière, mon billet sur la malaria et la mésaventure du chanteur Stromae m’a valu l’envoi de quelques messages très intéressants. Je les partage avec vous, car ils valent leur pesant d’infos.

Voici notamment ce que m’écrit Brigitte, diététicienne et phytothérapeute en Belgique. Merci pour cette chronique sur la malaria. Pour avoir vécu 17 ans en Afrique, je confirme que le Lariam a très mauvaise réputation et qu'aucun expatrié de longue durée n'en prenait, ni même d'autres anti paludéens en prophylaxie. Il existait un médicament chinois en comprimés à base d'artémisine qui était très efficace. Depuis mon retour il y a dix ans, j'ai appris qu'un entrepreneur allemand sur place (Burundi) a fait cultiver de l'artémisia pour soigner son personnel et le taux d'absentéisme pour cause de malaria a chuté de 80%. Ma fille a passé 6 mois en Zambie l'année passée et a pris des tisanes d'artémisia en prophylaxie, elle n'a pas attrapé la malaria, elle dormait également sous moustiquaire et avait pris avec elle des répulsifs à base d'huiles essentielles. Nous avons donc tout à fait la même opinion quant au traitement de Stromae (poubelle).

De son côté, un autre abonné belge a transmis l’infolettre à son frère, qui est « père blanc » (missionnaire) en Afrique. Voici ce que ce dernier a répondu par retour de mail. Je connais bien le Lariam. Un de nos étudiants en avait pris alors qu'il était au Tchad. il a fait des crises de folie. Il lui est désormais interdit d'y toucher. Nous n'utilisons jamais ce produit en Afrique. Mais nous avons le produit chinois à base d'artémisine sous plusieurs formes, parfois associé à un antibiotique. J'ai de la chance, je n'ai jamais plus fait de palu après deux grosses crises, une en 1974 et une en 1985. Et je ne prends rien... Je tue les moustiques avant qu'ils ne me piquent... quand je le peux et je dors sous moustiquaire. Et quand ils me piquent, ils en meurent... Ah!Ah!Ah!

Blog imagePour sa part, mon ami Daniel Gramme, naturopathe réputé, m’a informé de l’existence d’une association à laquelle il collabore bénévolement. Baptisée Luebo-sur-Ourthe, cette mini ONG liégeoise a tissé des liens de solidarité entre les habitants de la vallée de l’Ourthe (Belgique) et ceux de Luebo (République Démocratique du Congo). Ce qui m’a épaté, c’est que cette association lutte contre la malaria en Afrique en encourageant la culture de l’armoise (Artémisia annua). Ses membres en cultivent aussi dans leur jardin, font sécher les feuilles et les conditionnent en sachets de tisane. L’infusion de la plante est en effet la manière la plus naturelle d’obtenir les bienfaits de l’armoise et de son principe actif, l’artémisine. Avec son courriel, Daniel m’a transmis un PDF expliquant comment planter et récolter ce végétal très efficace contre les symptômes du paludisme. J’ai mis le document en ligne sur notre site et vous pouvez le télécharger

http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/artemisia.pdf

Dimanche, un de mes coéquipiers footballeurs m'a relaté son expérience avec le Lariam, que lui et son épouse avaient pris préventivement avant de s’envoler pour la Birmanie. Une fois sur place, ils ont tous deux développé des symptômes très inhabituels et assez affolants. Subitement atteinte d’hyperacousie, elle ne supportait plus le moindre bruit et avait l’impression de vivre dans un enfer sonore. Lui, en général très cool sur ce plan-là, fut pris d’angoisses d’ordre pécuniaire. Il comptait frénétiquement son argent et avait très peur d’en manquer, ce qui ne risquait pas d’arriver. Heureusement, ils ont fait le lien avec le médicament, ont cessé d’en prendre, et leurs troubles ont disparu après quelques jours.

Le week-end dernier, j’ai également reçu un courriel de Pierre Lutgen, un docteur en sciences physico-chimiques à la retraite qui s’implique beaucoup dans l’aide à l’enfance africaine, via une association luxembourgeoise. Celui-ci m’a fait connaître le site www.malariaworld.org, une plate-forme d’informations scientifiques où les professionnels de la santé s’échangent les plus récentes données sur le paludisme et ses traitements. Pour le Dr Lutgen, ma charge contre le Lariam est pleinement justifiée. Et il est parfaitement vrai que l’armoise représente une « arme » très efficace dans la lutte contre la malaria : c’est même une plante qui est en train de révéler d’autres vertus médicinales exceptionnelles. En revanche, le physicien-chimiste m’a reproché de susciter de faux espoirs en évoquant le chlorure de magnésium et la vitamine C. Selon lui - et certaines recherches semblent lui donner raison - cette dernière serait même un facteur alimentaire favorisant la parasitose. J’ai proposé à Pierre Lutgen de partager ses connaissances dans Néosanté, et il va prochainement écrire un article pour notre mensuel. En attendant, vous pouvez le suivre sur son blog.

https://malariaworld.org/blogs/pierre-lutgen

Je vous invite surtout à lire ce texte

https://malariaworld.org/blog/why-who-opposed-effective-anti-malarial-tea
Blog imagequi explique pourquoi et comment l’OMS et Big Pharma réussissent à étouffer un remède naturel et à imposer la « prophylaxie » chimique de la malaria : édifiant !

Ce qui ressort de ces différentes réactions, c’est que le pauvre Stromae s’est vraiment bien fait avoir en se pliant à l’ordonnance de son médecin. La grande toxicité du Lariam est bien connue en terre africaine, et l’alternative naturelle de l’Artemisia ne l’est pas moins. (...) Yves Rasir "


Blog imageNous avons voyagé en famille avec nos 4 enfants, à deux reprises.

www.la-vie-est-belle.be pour ceux qui veulent rêver;-)

Blog image
Le premier long voyage a eu lieu entre 2006 et 2008.

A l'époque, nous avions été à l'institut de médecine tropicale pour prendre tous les renseignements nécessaires au voyage.

La malaria était citée comme maladie grave et le Lariam était le médicament qui allait nous permettre de l'éviter ...

Ce n'est que bien plus tard que j'ai appris que le Lariam n'empêchait absolument pas d'avoir la malaria mais pouvait éventuellement réduire les symptômes de la maladie ... et c'est aussi bien plus tard que j'ai pris conscience des dangers de ce médicament ...

A l'époque de l'article de NEOSANTE (2015), j'avais parlé de ce sujet à mon professeur et avais transmis notre échange de courrier à Yves Rasir pour ajouter un témoignage de plus ...

"coucou André,

J'espère que tu vas bien ! article très intéressant, en effet
et je peux rajouter ceci à l'article d'Yves Rasir :

Quand nous avons préparé notre premier tour du monde en 2006, nous avions eu pas mal de discussions avec les médecins du département de médecine tropicale à Liège, qui nous avaient dit (en gros) que nous n'avions pas le choix :
du Lariam pour tout le monde... (enfin presque tout le monde, mon mari n'a jamais accepté de prendre ce médicament ... )

Selon les médecins de la médecine tropicale, il fallait "juste faire un test" pour voir si personne ne faisait de cauchemars avec ce médicament... et pour le reste, le lariam était LA solution ...

Luka avait 18 mois lors de notre départ et la grande avait 9 ans... Malheureusement tout le monde avait l'air de supporter ce médicament...

A l'époque, je n'étais pas du tout bien informée...
et vu que nous avions l'intention de voyager en Afrique et en Inde, dans des conditions parfois difficiles, nous allions devoir prendre du Lariam pendant longtemps ... soit... J'ai emporté en voyage un stock impressionnant de ce médicament ...

En Tanzanie, nous avons rencontré un couple belge qui voyageait en Afrique depuis 17 ans. Eux nous ont conseillé d'arrêter tout de suite la prise de Lariam vu ses conséquences pour l'organisme & vu que ce médicament n'empêchait pas du tout d'avoir la malaria, mais en diminuait éventuellement les symptômes...

Ils nous ont parlé de l'artémise, à utiliser en curatif ...


Lors de l'un de leur retour en belgique, ce couple est allé pour une visite de routine au département de médecine tropicale à Anvers. Le médecin leur a confirmé que l'Artémise était la meilleure solution pour soigner la malaria MAIS que les produits à base d'Artémise (dont un était produit par Novartis en Europe à l'époque) n'étaient pas commercialisés en dehors de l'Afrique parce que pas intéressants au niveau financier...Beaucoup trop bon marché !

Le Lariam, toujours dans nos bagages à l'époque, est alors passé à la poubelle...

Nous sommes allés à la première pharmacie du coin en Tanzanie et avons acheté de l'artémise au cas où ...

Un ami médecin, qui a longtemps travaillé en Afrique et qui y travaille d'ailleurs encore, a confirmé l'efficacité de l'Artémise.

Blog image


Yves Rasir a écrit une nouvelle info lettre à ce sujet il y a deux jours :

Une vérité éclate ce soir

"Tout est parti d’un entrefilet lu dans un journal belge début juin 2015. On y relatait que le célèbre chanteur Stromae avait dû écourter sa tournée africaine et rentrer d’urgence à Bruxelles pour y être hospitalisé. Motif : les sévères effets secondaires du Lariam, un médicament qu’il avait pris en prévention de la malaria. Comme je rate rarement une occasion de casser du sucre sur le dos de Big Pharma, je me suis alors documenté sur ce médoc composé de méfloquine et produit par la firme Roche. Ce que j’ai découvert m’a scotché sur ma chaise car cette substance chimique, classée par l’Organisation Mondiale de la Santé parmi les médicaments essentiels qu’elle recommande, est un véritable poison doté d’une effroyable toxicité. Provoquant une fois sur cinq de graves troubles psychiatriques, il peut rendre littéralement fou et donner des envies de se foutre en l’air, ce qui est précisément arrivé à Stromae et qui lui gâche encore l’existence deux ans plus tard. Pour alerter sur ce scandale sanitaire et indiquer des pistes alternatives de traitement du paludisme, j’ai alors rédigé une newsletter intitulée

"Malaria : alors on change"

que vous pouvez lire via le lien ci-dessous :
http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/newsLetterHebdo20150617.html

Cette infolettre m’a valu un abondant courrier confirmant amplement les dangers du Lariam et l’existence d’une plante, l’Artemisia annua, aux vertus avérées pour prévenir et même guérir la malaria. La semaine suivante, je vous ai partagé quelques témoignages édifiants dans une deuxième infolettre intitulée "piqûres et nature"
cfr résumé plus haut

Parmi les réactions, j’avais reçu celle de Pierre Lutgen, un docteur en sciences ayant fait toute sa carrière dans l’industrie chimique et métallurgique. À l’âge de la retraite, ce scientifique a embrassé la cause humanitaire et a fondé une petite ONG d’aide aux enfants d’Afrique. Avec d’autres, ce bouillant Luxembourgeois s’indigne depuis des lustres que le paludisme continue à tuer 500.000 personnes par an, principalement en Afrique et en grande majorité des enfants. Il s’indigne surtout que l’armoise annuelle soit négligée par l’OMS et même interdite dans plusieurs pays, dont la France et la Belgique. Manœuvres et magouilles de l’industrie pharmaceutique ? Il y a tout lieu de le penser. Certes, une chercheuse chinoise a réussi à isoler le principe actif, l’artémisinine, ce qui lui a d’ailleurs valu le Prix Nobel de Médecine en 2015. Certes encore, cet extrait impossible à synthétiser fait aujourd’hui l’objet d’un lucratif commerce puisqu’il entre dans la composition de « polythérapies » antipaludéennes. Mais sous le prétexte fallacieux d’un risque de résistance du parasite, l’OMS continue à déconseiller l’usage de la plante entière en poudre séchée ou en tisane.

En médecine traditionnelle chinoise, l’Artemisia annua est pourtant connue depuis des millénaires comme remède à la malaria. C’est en la consommant que les combattants nord-vietnamiens ont pu résister aux Américains et finalement remporter la guerre. Avec d’autres associations, celle de Pierre Lutgen a financé des expériences et des études en Afrique montrant que le végétal chinois, ainsi que sa variété locale Artemisia afra, étaient bel et bien capables d’enrayer la maladie parasitaire sans susciter de résistances. L’action préventive de l’armoise est remarquable et son pouvoir curatif tout bonnement stupéfiant puisque plus de 95% des malades se rétablissent en quelques jours. Dans son article « La plante anti-malaria qui dérange Big Pharma » publié dans la revue Néosanté de septembre 2015, Pierre Lutgen rompait le silence sur ce remède miracle, dénonçait le boycott dont il faisait l’objet et expliquait pourquoi il représente un énorme espoir de débarrasser la planète du fléau paludique. Sans danger, la consommation régulière d’Artemisia exerce aussi un effet prophylactique.

Il y a deux ans, à la même époque, je rencontre un ancien camarade de fac, le journaliste et cinéaste belge Bernard Crutzen. Comme il vient de terminer un documentaire animalier et qu’il n’a pas d’autre projet en chantier, je lui suggère de s’intéresser à l’Artemisia et d’en faire le thème de son prochain film. Je l’invite à dîner pour lui résumer le dossier et le convaincre de poursuivre sur écran ce que j’ai ébauché dans les pages de Néosanté. Quelques verres de vin bio plus tard – ça aide toujours de discuter autour d’une bonne bouteille -, il relève le défi et se lance dès le lendemain dans l’aventure. Il faudra de long mois avant qu’il parvienne à monter le projet et à trouver les financements. Il lui faudra aussi plus d’un an et demi de travail et de nombreux voyages (Madagascar, Sénégal, Guyane, Congo, États-Unis…) pour concrétiser ce docu aujourd’hui terminé et intitulé «Malaria business »

voir lien plus haut pour la bande annonce

Vous en avez déjà entendu parler ? Normal : le chanteur Stromae y témoigne de ses déboires avec le Lariam et y révèle que sans son frère, il se serait probablement suicidé sous l’influence du médicament. Ce scoop a fuité dans l’hebdomadaire Marianne, l’extrait s’est répandu viralement sur la toile et tous les magazines people en ont fait leurs choux gras début novembre. C’est une bonne chose – le film a déjà fait beaucoup parler de lui avant sa diffusion – mais c’est aussi un peu décevant car la mégastar éclipse quelque peu la vraie vedette et le vrai sujet du documentaire, à savoir les prouesses thérapeutiques de la tisane d’Artemisia. Cette vérité trop longtemps occultée va cependant éclater ce soir ! C’est en effet ce mercredi 29 novembre que la chaîne France Ô, coproductrice du film, va le diffuser en primeur sur les téléviseurs. Tous à vos postes sur le coup de 20h55 ! En Belgique, seuls les abonnés de Voo pourront découvrir cette œuvre informative dès ce soir. Les autres Belges devront attendre le 11 janvier, jour choisi par la RTBF pour diffuser à son tour le documentaire qu’elle a coproduit.

Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’assister à une avant-première à Bruxelles. Ce n’est pas parce que j’ai lancé l’idée de ce film et que son réalisateur est un ami, mais je trouve qu’il est superbement réalisé et que son contenu est susceptible de passionner un large public. En 70 minutes, on apprend d’abord comment le paludisme a été vaincu chez nous et comment le fléau est en train de ressurgir en Afrique en raison du fait que les insectes vecteurs du parasite se sont adaptés aux insecticides. On y apprend ensuite que par le marché alléchés, les labos pharmaceutiques misent sur le développement d’hypothétiques vaccins et le lâcher de moustiques transgéniques en complément de leur arsenal chimique. On y découvre surtout que leur stratégie est en train d’échouer parce que rien ne peut plus arrêter la « révolution Artémisia ».

Dans l’hémisphère sud et singulièrement en Afrique, des tas d’acteurs locaux ont entrepris de cultiver la plante, en ont testé les vertus avec succès et sont en train de démontrer qu’une simple infusion représente une solution très efficace et très bon marché au paludisme. Les choses bougent tellement vite que depuis le montage du film, la branche africaine de l’OMS a déjà commencé à revoir sa position et à soutenir des médecins congolais dans leur projet de populariser la tisane d’armoise.

Comme en atteste cet autre petit film tourné au Cameroun, LA FERME BIO DE L'ESPOIR

https://www.youtube.com/watch?v=jJEkGI76GoE

Blog image
La malaria et son business honteux pourraient fort bien appartenir au passé dans un proche avenir !

C’est évidemment avec une certaine fierté que j’ai l’impression d’avoir légèrement contribué au dévoilement de ce secret trop bien gardé, ma récompense étant de voir Néosanté figurer au générique. Et comme les abonnés du mensuel en sont les seuls soutiens financiers, c’est un peu grâce à eux que Bernard Crutzen a pu briser l’omerta et tresser cette couronne de lauriers audiovisuels à l’Artemisia.

Comme je l’ai expliqué dans de récents éditoriaux, il est sans doute paradoxal que notre revue promeuve la médecine par les plantes alors qu’elle ne cesse d’informer sur la causalité psycho-émotionnelle des maladies. C’est un paradoxe mais pas une contradiction, dans la mesure où nous avons également toujours promu « la voie du corps » pour soigner les fractures de l’âme, notamment par l’alimentation paléolithique, le recours au jeûne et la pratique sportive. La plupart des médecines douces et naturelles ont également notre sympathie. Parmi elles, après la naturopathie hippocratique, la phytothérapie est de loin notre préférée puisqu’elle conjugue un usage empirique ancestral (aucune civilisation ne s’est développée sans disposer de sa pharmacopée végétale) et une confirmation contemporaine de ses atouts par la science médicale. À ce sujet, je peux vous révéler une chose que « Malaria business» ne dit pas et qui est pourtant une réalité : l’armoise annuelle a beaucoup d’autres indications que le palu ! Dans Néosanté, nous vous avons déjà informé que la plante guérissait également la bilharziose et une atroce affection cutanée appelée l’ulcère de Buruli. En Afrique, on étudie aussi très sérieusement ses résultats chez les malades du sida. Car ce qui semble se dessiner, c’est que cette plante prodigieuse ne doit pas tant ses étonnantes vertus à son action anti-infectieuse ou antiparasitaire, mais bien à sa capacité hors pair de booster le système immunitaire. Pour cette raison, des chercheurs américains sont actuellement en train d’en explorer les effets anti-cancer. Et ceux-ci paraissent tellement encourageants chez l’animal que la tisane d’Artemisia est en train de se répandre clandestinement en tant que traitement complémentaire des tumeurs. Info exclusive : si l’actrice Juliette Binoche a gracieusement accepté de prêter sa voix au documentaire « Malaria business », c’est parce qu’elle a constaté de visu le pouvoir anti-cancéreux de l’armoise chez une parente proche et qu’elle est devenue une fervente avocate de la plante interdite. Dans la haute société parisienne, ça commence à se savoir et les sachets de tisane circulent allègrement sous le manteau. Une vérité éclate ce soir, mais le documentaire percutant de Bernard Crutzen aura peut-être une suite encore plus explosive. Si c’est le cas, vous en serez bien sûr les premiers informés. Yves Rasir


Blog image
en attendant de suivre l'évolution de l'artémise dans le monde et, je l'espère, la disparition du LARIAM,
voici

quelques pistes utiles, si vous devez vous rendre dans un pays où les moustiques peuvent transmettre la malaria :

* évitez d'aller à l’extérieur en fin de journée, au moment où les moustiques sont les plus actifs et/ou couvrez-vous !

* portez des vêtements amples aux manches longues et de couleur pâle

* évitez les endroits où de l’eau stagnante s’est accumulée

* limitez la consommation de sucre et d'alcool qui donne une odeur sucrée à la peau

* consommez régulièrement du poisson, du riz brun, de la levure de bière, du germe de blé pendant votre séjour pour éloigner les moustiques. Ces aliments sont particulièrement riches en vitamines B1 qui a un effet répulsif

* l'humidité et la sueur là où il fait chaud attirent les moustiques

* évitez les parfums et les cosmétiques de façon générale, soyez propre - sans plus ;-)

* certaines huiles essentielles agissent comme répulsifs et peuvent éloigner les moustiques. Par exemple, l'huile essentielle d'eucalyptus citronné a démontré une efficacité depuis longtemps à travers le monde. pas pour les enfants et les femmes enceinte.
Les répulsifs qu'on achète chez nous ont souvent tendance à ne pas effrayer les moustiques de là bas, renseignez-vous auprès des locaux...

* utilisez des moustiquaires en parfait état

* pendant le voyage, nous faisions presque tous les soirs un feu, qui éloignait les moustiques et / ou d'autres animaux bien plus impressionnants ;-)Blog image


* si vous avez le moindre doute et une fièvre inexpliquée, allez voir le médecin/dispensaire le plus proche. ils sauront faire une prise de sang et vous guider dans le traitement, si nécessaire.

Blog imagecette photo a été prise avec soeur Colette, irlandaise, qui travaille depuis toujours en Ethiopie près de Dadim dans un dispensaire perdu au milieu de nulle part. Elle montrait à Emma comment écouter les battements de son coeur ;-) <3

----------------------

information reçue d'un ami naturopathe, lorsque j'ai publié cet article sur facebook
Blog image

portez-vous bien,

Catherine


www.la-vie-est-belle.be (notre tour du monde en famille)

si vous souhaitez vous abonner aux info lettres toujours très intéressantes de NEOSANTE, contactez info@neosante.eu

















SERVICE OFFERT AUX ENTREPRISES naturopathie

Posted by catherine campioni 23 Nov, 2017 21:02

Vous souhaitez offrir aux membres de votre personnel des conseils en alimentation saine et en hygiène de vie sans pour autant perturber le rythme de la société ?
Blog image
Vous souhaitez que ce service soit de qualité, individualisé, cohérent pour le membre du personnel ainsi que pour l'entreprise ?

Pour que le résultat recherché soit atteint et pour que les pistes proposées puissent être mises en place de façon utile, il est nécessaire de permettre à toute personne intéressée de prendre conscience individuellement et ce dans un environnement adéquat

- des raisons pour lesquelles il est important de prendre sa santé en main et
- de son mode de fonctionnement propre.

MON OFFRE dans ce contexte : un cadeau pour votre équipe !

Et ce cadeau, c'est d'offrir à chaque personne intéressée par des conseils en nutrition & en hygiène de vie

un bon cadeau pour

2 séances individuelles de
Naturopathie et
de Conseils en Nutrition et en Hygiène Vitale.

séance 1 - durée 1h30 - anamnèse complète (nous parlons de l’objectif de la personne, du contexte de vie, de l’alimentation actuelle, des sources de stress, de l’activité physique, des soucis liées aux pauses,… ). Je prends à ce moment une photo des iris qui me permet de déterminer la constitution de base de la personne, les forces et les faiblesses de sa constitution et le « niveau d’encrassement » de l’organisme.

séance 2 - durée 1h30 - remise du bilan de vitalité écrit et personnel, explications de l’analyse des iris & des pistes individuelles proposées. Ces pistes concernent l’hygiène de vie et l’alimentation saine. Elles sont décrites de façon claire et didactique, commentées et discutées avec la personne. Les conseils sont utiles, faciles à mettre en place et à la portée de tous.

2 semaines s’écoulent, en moyenne, entre les 2 séances.

Les RDV seront donnés en fonction des disponibilités.

suggestion de bon
Blog image

Quel sera le SUIVI ?

Je propose à la personne de tester les pistes pendant une période de 1 mois et de la revoir ensuite pour faire les adaptations éventuelles.

Où auront lieu les RDV ?

Les consultations auront lieu chez moi :Blog image

Rue Surfossé 58, 4621 Retinne - à 20 min de Liège.

Il est en effet important, selon moi, de sortir du contexte du travail pour pouvoir pleinement bénéficier des conseils personnalisés.Blog image

Tout le matériel iridologique se trouve sur place, ainsi que beaucoup d’objets / de documents que j’utilise pour illustrer les pistes proposées de façon didactique.

INTERET pour la personne suivie

grâce à une prise en charge individuelle & globale,

la personne
prendra conscience de l’importance et de l’intérêt d’entretenir son corps, son mental, son émotionnel, …
comprendra qu’elle est son « meilleur thérapeute «
comprendra aussi qu’elle doit être à l’écoute de son ressenti
deviendra plus autonome par rapport à sa santé
elle
augmentera le niveau d’attention
évitera les coups de pompe & aura plus d’énergie
gérera mieux son horloge biologique
retrouvera un sommeil récupérateur & diminuera les insomnies
gérera mieux son stress & diminuera l’irritabilité
renforcera son immunité
ET augmentera son énergie vitale
Blog image

PREREQUIS

intérêt, curiosité, motivation à l’évolution
pour retrouver son énergie vitale

REMARQUES IMPORTANTES

  • - s’il y a soucis de santé, je demanderai toujours à la personne de se mettre en rapport avec son médecin généraliste ou spécialiste avant tout changement
  • - s’il y a un diagnostic posé et que des médicaments sont prescrits, il n’y aura jamais aucune modification proposée à ce sujet
  • - le suivi de chaque personne est confidentiel et les rapports des personnes resteront chez moi

A quoi la société la société peut-elle s’attendre ?

L’offre proposée est une réponse utile et efficace pour répondre aux différentes demandes souvent formulées par le CPPT, les syndicats & le personnel.

De plus, l'entreprise peut s’attendre à un impact direct sur
le bien-être des personnes et sur leur efficacité professionnelle
c’est à dire :
un personnel en meilleure forme, qui a repris sa santé en main
des travailleurs plus motivés
une équipe reconnaissante de la bienveillance de leur employeur à leur égard
une productivité accrue
une meilleure efficacité
une diminution des accidents de travail grâce à une attention plus soutenue & une concentration accrue
une diminution de l’absentéisme
une diminution des dépressions et des « burn-out » dans la sociétéBlog image

Quelle est la VALEUR de ces conseils ?

Le prix du bon cadeau est de 120 euros / personne HTVA
Ce montant inclut pour chaque personne 3 heures de consultation individuelle,
un bilan iridologique,
un bilan personnalisé écrit,
les pistes proposées écrites,
ainsi que le bon imprimé sur papier cartonné

Les bons sont remis au personnel et le personnel se présente avec le bon lors du premier RDV.

A PROPOS de moi

Catherine Campioni
Rue Surfossé 58, 4621 Retinne
0497 412 460
naturo@catherinecampioni.be

Consultations en Naturopathie, en Hygiène de Vie & en Nutrition depuis 2014

Certificats
Certificat de Naturopathe 2014 Institut d'Hygiène et de Médecines Naturelles (IHMN) à Namur
Certificat de Conseillère en Hygiène Vitale & Nutrition en 2011 IHMN à Namur
Certificat de Praticienne Bowen confirmée 2009 BOWTECH Australia, AIMTC Montréal 2014
Certificat de Technicienne en PNL (Programmation Neuro Linguistique) Institut Ressources 2017

autres formations utiles :
Cuisine des 5 sens, Aubel Biogastronomie & Alimentation vivante
Saaram Kottayam, Inde Introduction à la Médecine Ayurvédique
Soi Veda, Bruxelles Médecine Ayurvédique
Croix Rouge de Belgique Brevet Européen de Premier Secours (BEPS) 2017

Diplôme
ULiège - EAA - Master en Administration des Affaires 1992

Assurance Professionnelle : AG Assurance

Reconnue par les mutuelles suivantes : Mutualia et Omnimut

Atouts :
sens des valeurs - respect des objectifs - autonome - sens de l’organisation - à l’écoute de l’autre - cohérente - proche de la nature - amoureuse de la vie ;-)


Vous trouverez plus d’informations sur ma pratique sur
www.catherinecampioni.be

Je reste évidemment à votre disposition,

Catherine
0497 412 460

naturo@catherinecampioni.be











obésité, résistance à l'insuline, diabète et alimentation l'alimentation saine

Posted by catherine campioni 02 Nov, 2017 15:58

voici ma traduction de la vidéo du Dr Sarah Hallberg
j'y ai ajouté des informations utiles là où il y a des ***

TEDxPurdueU
Reversing Type 2 diabetes starts with ignoring the guidelines

Blog image
https://www.youtube.com/watch?v=da1vvigy5tQ

4 mai 2015

INVERSER LE DIAGNOSTIC DU DIABETE DE TYPE 2 EN IGNORANT LES CONSIGNES

Dr Sarah Hallberg, spécialiste de l'obésité, IN 47904, États-Unis

"
…J’ai l’honneur de travailler avec des personnes obèses, qui ont souffert énormément avant qu’elles ne viennent me voir : elles vivaient la honte, la culpabilité, les reproches, la discrimination…

Blog image

Beaucoup de personnes, y compris dans le milieu médical, pensent que les obèses sont responsables de leur situation, que s’ils se contrôlaient, ils ne seraient pas en surpoids et qu’en fait ils ne sont pas motivés à changer.

C’est faux !

Les seuls reproches à faire ce n’est pas aux obèses qu’on doit les faire, mais bien aux recommandations médicales officielles concernant l’obésité …

Et il est temps de changer cela …

L’obésité

Blog image

L’obésité est une maladie, ce n’est pas quelque chose de « créé » par un manque de force de caractère. C’est une maladie hormonale et beaucoup d’hormones sont concernées dans cette maladie. Une des hormones principales est l’insuline.

La résistance à l’insuline & diabète

La plupart des personnes obèses sont résistantes à l’insuline. Etre résistant à l’insuline est un état qu'on qualifie de « pré-diabète »

Le travail de l’insuline est de conduire le glucose ou le sucre sanguin dans les cellules, là où il peut être utilisé.

Blog image

En gros, quand quelqu’un est résistant à l’insuline, il a des difficultés d’amener le sucre sanguin là où il doit aller or le sucre ne peut pas rester dans le sang après avoir mangé, sinon nous aurions tous une crise de diabète après chaque repas.

Quand quelqu’un est résistant à l’insuline, la réponse de l’organisme c’est d’en créer plus....

Le niveau d’insuline grimpe alors … Pendant une période, parfois même pendant des années, ce niveau va grimper alors que le taux de sucre sanguin lui pourra ester normal.

Cependant, cette situation ne perdure généralement pas sur le long terme.

Le taux de sucre sanguin va finalement augmenter et c’est le diabète !

Cela ne vous surprendra certainement pas que la plupart de mes patients obèses ont une résistance à l’insuline ou ont le diabète…

Si vous pensez « ouf, je ne suis pas concerné » sachez que pratiquement 50 % des américains adultes sont considérés comme diabétiques ou pré-diabétiques…et comme je viens de le dire, les gens ont des niveaux élevés d’insuline ou sont résistants à l’insuline pendant des années, parfois même des dizaines d’années avant que le diagnostic du diabète ou même du pré diabète ne soit posé….

En plus, il a été démontré que de 16-25 % des adultes dont le poids est dans la norme sont aussi résistants à l’insuline…

Conséquences de la résistance à l’insuline

L’insuline nous donne faim et les aliments que nous mangeons seront stockés sous forme de graisse… Et oui, l’insuline est notre hormone de stockage des graisses.

Vous commencez à comprendre le problème pour des maladies comme l’obésité et des problèmes métaboliques comme le diabète.

L’alimentation

Tout ce que vous mangez est soit

- un hydrate de carbone
- une protéine ou
- une graisse et

ces 3 macronutriments ont tous un effet très différent sur le taux de glucose ou d’insuline.

Blog image

Quand nous mangeons des hydrates des carbone, notre taux d’insuline et de glucose va augmenter rapidement, il augmentera beaucoup moins avec les protéines et si nous mangeons des graisses, le taux d’insuline ne bougera pas ! Ceci est très important !

Repensez à la dernière fois où vous avez mangé un repas chinois, version américaine…

Nous savons tous qu’il y a des « règles » associées à ce genre de repas, n’est-ce pas ?
Blog image

La première règle, c’est que vous allez manger trop ! Parce que le signal de satiété ne sera pas envoyé au cerveau avant que vous « n’explosiez littéralement » …

La seconde règle, c’est qu’une heure après le repas vous serez affamés. Pourquoi ? Et bien parce que le riz dans ce repas va faire en sorte que le glucose et l’insuline vont atteindre des sommets rapidement et ça amènera :

la faim, le stockage de graisses et des envies de manger à nouveau …

Donc, si vous êtes à la limite de la résistance à l’insuline et que votre taux d’insuline est déjà élevé, vous avez réellement de plus en plus faim, et ce en continu et on se retrouve dans la situation suivante :

vous mangez des hydrates de carbones => votre taux de glucose augmente => votre taux d’insuline augmente => vous avez faim et vous stockez des graisses => et le cycle recommence

Blog image

Quelles sont les recommandations officielles d’un régime pour diabétiques ?

Dans le cas du Diabète de type 2, les recommandations officielles américaines sont de consommer 40-65 grammes d’hydrates de carbone par repas, en plus des collations.

Croyez-moi, c’est une quantité importante d’hydrates de carbone !

Et rappelez-vous ce qui va se passer avec le glucose et l’insuline quand ces personnes vont manger ces hydrates de carbones …

Nous recommandons donc officiellement à ces personnes de manger exactement ce qui cause leur problème ! Cela semble incroyable, non ?

Le diabète est une intoxication aux hydrates de carbones. Un diabétique ne sait plus envoyer le sucre sanguin dans les cellules…et ça pose un problème à court terme mais les conséquences à long terme sont bien pires.

La résistance à l’insuline est en fait une intolérance aux hydrates de carbone

Alors pourquoi recommande-t-on toujours à ces personnes de consommer des hydrates de carbone?

Les directives de l’association américaine du diabète spécifient

qu’il y a une évidence peu concluante de maintenir une limite spécifique de la consommation des hydrates de carbones …

mais

ces directives disent aussi, ce que nous savons d’ailleurs tous, que la consommation d’hydrates de carbone est le seul et le plus important facteur dans l’augmentation du taux de sucre sanguin et que dès lors, en cas de diabète avéré, la médication est essentielle…

Blog image
Ces directives ajoutent que si la personne prend des médicaments, il faut alors veiller absolument à manger des hydrates de carbone, sans quoi le taux de sucre pourrait diminuer de trop …

Analysons ce cercle vicieux

Si vous mangez des hydrates de carbone => vous devrez prendre des médicaments => si vous prenez des médicaments, il faudra manger plus d’hydrates de carbone pour éviter les effets secondaires de ces médicaments => etc

Pire : nulle part ne figure dans les directives ADA (american diabetes association) l’objectif d’inverser le processus et de faire disparaitre le diabète …Or

Le diabète de type 2 peut évoluer positivement…

Blog image

Dans beaucoup de cas, surtout si l’on s’y prend tôt assez, nous devons informer les personnes du fait que l’évolution possible du diabète est réelle et leur donner les conseils pratiques pour y arriver

Parlons des hydrates de carbone :

Grande nouvelle : nous n’en avons pas besoin ! Notre consommation journalière minimum nécessaire est de …0

Il existe en effet des acides aminés essentiels (protéines), des acides gras essentiels (graisses) mais il n’y a pas d’hydrates de carbone essentiels.

Et un nutriment est essentiel, quand nous en avons besoin pour fonctionner et que notre organisme ne sait pas le produire via un autre moyen.

Or nous savons produire beaucoup glucose via un autre moyen, via le processus de néoglucogénèse.

Donc nous n’avons pas besoin d’hydrates de carbone et d’ailleurs leur surconsommation nous rend très malade…

Alors dire aux patients de consommer près de, si pas plus, que la moitié de leur source journalière d’énergie en hydrates de carbone, ne fait pas sens.

Qu’est ce qui fait sens ?

Ce qui fait sens c'est de diminuer la consommation d’hydrates de carbone de beaucoup. Dans ma clinique, nous expliquons aux patients que la plus petite partie de leur consommation journalière doit être composée d’hydrates de carbone et pas la plus grande partie !

Comment cela fonctionne-t-il ?

Quand nos patients diminuent leur consommation d’hydrates de carbone, le glucose diminue, ils n’ont plus besoin d’autant d’insuline et ce processus est rapide…

Selon une étude, le plus grand et seul facteur de risque pour les maladies coronariennes est la résistance à l’insuline ! Cette résistance à l’insuline est responsable de 42 % des crises cardiaques.

Le fait de diminuer les hydrates de carbones amène des résultats tellement rapides qu’on arrive réellement à éviter des prises de 100aines d’unités d’insuline aux gens endéans une cure de quelques jours ou semaines.

Une de mes histoires favorites :

C’est une histoire très récente : une jeune femme, avec un historique de près de 20 ans de diabète de type 2, est arrivée chez nous alors qu’un médecin d’une autre clinique lui avait dit qu’elle était « juste malade » et qu’elle « allait devoir s’y faire » …

Son diabète était incontrôlable, alors qu’elle prenait plusieurs médicaments, incluant près de 300 unités d’insuline injectées en continu, via une pompe - malgré cela, son taux de sucre était toujours hors contrôle … Nous l’avons mise au régime LOW CARB (diminution des hydrates de carbone) pendant 4 mois. Elle a perdu du poids mais mieux que ça, elle n'est plus malade. Son taux de sucre est normal et ce, sans médication : plus de pompe à insuline, plus de piquage de doigts plusieurs fois par jour, plus de diabète …

Une des plus grande joie pour un médecin c’ est de dire aux personnes qu’ils n’ont plus le diabète.

Est-ce que pour autant ils sont guéris ? Est-ce un miracle ?

S’ils étaient guéris, cela voudrait dire que le diabète ne peut pas revenir or s’ils commencent à remanger des hydrates de carbones de façon excessive, le diabète peut revenir donc non, ils ne sont pas guéris mais ils n’ont plus de diabète … et cela restera le cas, aussi longtemps que les hydrates de carbone seront évités.

Qu’est ce que ce régime n’est pas ?

Un régime à faible consommation d’hydrates de carbone n’est pas un régime sans hydrates de carbones et n’est pas, non plus, un régime à haute teneur en protéines.

Souvent des amalgames sont faits et le régime est alors critiqué à cause de ces amalgames alors qu’ils sont faux !

Que doit-on alors manger ?

Si nous diminuons les hydrates de carbone de l’assiette, qu’allons nous y mettre à la place ?

Rappelez-vous : il y a 3 sortes de macro nutriments, si on en diminue un, un autre doit augmenter …

Mes patients mangent dès lors du… GRAS et beaucoup de gras ! Ils sont heureux parce que c’est bon, goûteux et très satisfaisant d’en manger.

Blog image

La graisse est le seul macro nutriment qui va contenir notre taux de glucose / taux de sucre sanguin et notre taux d’insuline à un niveau normal.

Mes 5 règles simples pour les repas

Ces règles sont d’autant plus importantes si vous avez des soucis avec l’insuline

règle 1 : si vous voyez sur l'étiquette d'un aliment : « FAIBLE TENEUR EN GRAISSE » ou « ZERO GRAS » : laissez le produit en rayon ! S’ils ont sorti la graisse, ils ont rajouté des hydrates de carbones et d’autres produits chimiques à la place
Blog image

règle 2 : mangez de la vraie nourriture ! C’est la règle la plus importante pour un régime à faible teneur en hydrates de carbone : la vraie nourriture n’arrive pas emballée et personne ne devrait vous dire que la vraie nourriture est « naturelle ». Vous êtes en effet supposés savoir que l’aliment est naturel rien qu’en le regardant !

Blog image*** à ce propos, un très chouette bouquin
Blog image

règle 3 : ne mangez pas si vous n’aimez pas l’aliment!

Blog image

règle 4 : mangez quand vous avez faim et pas quand vous n’avez pas faim, quelque soit l’heure indiquée sur votre montre …

Blog image

règle 5 : évitez les « GPS » : Grains - Potatoes - Sugar (céréales - pommes de terre - sucres)

Blog image

la dernière règle peut sembler compliquée : ... pas de céréales ! nous n’en n’avons pas besoin puisqu’ il s’agit d’hydrates de carbone

On nous a dit que les céréales complètes étaient tellement bonnes pour la santé, qu’en est-il réellement ?

En réalité il y a très peu d’aliments qui sont à base de céréales complètes …la plupart des aliments dont on nous dit qu’ils sont à base de céréales complètes sont hautement transformés et le bénéfice des fibres est de par ce fait souvent annulé.

Si vous ne faites pas partie des personnes sensibles à l’insuline, vous pouvez manger des vrais aliments aux céréales complètes.
Par contre, si vous faites partie de la quantité énorme de personnes sensibles à l’insuline, manger ces aliments aggravera la situation…

Est-ce qu’une personne non sensible à l’insuline peut aussi suivre ce régime ?

Oui, je suis un bon exemple : j’ai décidé il y plus d’un an de diminuer mon apport en hydrates de carbone comme ce que je propose de faire à mes patients obèse.
Dans mon cas, ce n’était pas obligatoire pour mon état de santé mais ça l’était pour eux. Aucune contre indication pour ce régime, si ce n’est des rares syndromes qui l’interdisent***1
Diminuer l’apport en hydrates de carbone sera donc bon pour vous, même si cela n’est pas une nécessité.

Qu’est-ce que vous pourrez manger ?

Pour le petit déjeuner par ex. des muffins à base de farine de coco - j’utilise toutes les farines sans céréales pour cuisiner : coco, lin, amandes, noisette, … et les plats sont délicieux

Pour le diner je peux remplacer les « amidons » par des champignons par ex.
Mes patients et moi mangeons des plats délicieux et adorons cela.

***2

Que disent les recherches ?

Il y a des tas d’études sérieuses qui confirment les avantages de ce type de régime pour le diabète, pour les personnes à risque au niveau cardio-vasculaire, pour l’obésité, …De nombreuses études montrent aussi que le taux d’inflammation est fortement diminué grâce à ce régime, ce qui rend les choses très intéressantes pour des maladies comme le cancer par ex.

Pourquoi ce régime n’est-il pas la norme ?

Pour deux raisons majeures :

1/ status quo … c’est compliqué de changer les règles…il y a beaucoup de personnes concernées

Pendant des années on nous a dit qu’il ne fallait pas manger gras pour rester en santé or de récentes études montrent qu’il n’y avait à l’époque aucune raison objective de recommander aux américains de ne plus consommer de graisse - et l’ajout massif d’hydrates de carbone dans nos assiettes date de cette époque … il s’agissait d’un énorme essai sur des millions de personnes qui a échoué de façon misérable…

deuxième cause

2/ l’argent …il y a énormément d’argent en jeu et vous garder malades permet d’en gagner beaucoup … de plus, les fameuses recommandations concernant notre santé sont faites par certaines personnes en situation flagrante de conflit d’intérêt …

La solution pour l’épidémie de diabète dans ma clinique est très claire

Arrêtez d’utiliser des médicaments pour traiter des aliments.

Pour une maladie dont la cause principale est la consommation d’un aliment en particulier, éliminez-le de votre assiette ou du moins réduisez la consommation d’hydrates de carbone !

Rappelons-nous ce que l’on savait déjà dans le passé :

Hippocrate disait il y a des milliers d’années « que ton aliment soit ta première médecine » et pas l’inverse …

"

***1 ces rares syndromes sont les suivants : déficience en carnitine, déficience en carnitine palmitoyltransferase I et II, déficience en carnitine translocase, défaut de beta oxidation, déficience en chaine moyenne, longue et courte d'acyl déhydrogenase, déficience en chaine longue & moyenne 3 hydroxyacyl CoA, déficience en pyruvate carboxylase, porphyria - autres cas où il faut être prudent : bilan sanguins montrant une faiblesse hépatique, historique de pancréatite, maladie de la vésicule biliaire, insuffisance rénale, malnutrition, by-pass, tumeur abdominale ou/et fonction intestinale anormale, diminution de la motilité intestinale, tumeurs hépatiques
en cas de doutes, parlez-en à votre médecin et demandez une prise de sang complète avant de vous lancer dans ce régime

***2 quelques bons livres de recettes (en anglais) LCHF (low carb - high fat donc faible teneur en hydrates de carbone et haute teneur en graisse)

- the ketogenic kitchen Domini Kemp & Patricai Daly
- super Food for Superchildren: Delicious, low-sugar recipes for healthy, happy children, from toddlers to teens de Tim Noakes
- the real food revolution de Tim Noakes
- against all grains de Danielle Walker

pour plus d'infos, n'hésitez pas à me contacter
www.catherinecampioni.be
personnellement, j'ai diminué drastiquement la consommation des hydrates de carbones en janvier 2017 et me sens très bien depuis ;-)












petit déj aux graines de chia mes recettes-petits déjeuners

Posted by catherine campioni 18 Aug, 2017 14:20

petit déjeuner aux graines de chia

Blog image
ingrédients pour 4 personnes
1/2 tasse de crème bio épaisse ou de yaourt bio
Blog image
1 tasse de lait de coco
une pincée de sel (j'oublie souvent ...)
de la stévia (optionnel - je n'en mets jamais...)
un peu de vanille ou de cannelle
Blog image
1/3 de tasse de graines de chia
Blog image
préparation, à faire si possible le soir
mélangez tous les ingrédients, de préférence avec un blender (le mien = Vitamix)
laissez poser quelques minutes et mélangez à nouveau un tout petit peu
répartissez le contenu dans 4 bols et
placez-les au frigo
laissez reposer (comme un pudding) toute une nuit

si vous utilisez du lait d'amande, vous devrez probablement augmenter la quantité de graines de chia pour obtenir la même consistance

j'adore ce petit déjeuner consistant, surtout quand il est servi avec quelques fruits rouges et quelques oléagineux








mini PAINS à la farine de coco et aux oeufsmes recettes-petits déjeuners

Posted by catherine campioni 12 Aug, 2017 09:03

excellente idée pour le petit déjeuner, comme en cas ou comme accompagnement

#keto #lowcarb #nogluten

mini pains à la farine de coco et aux oeufs
Blog image
ingrédients pour 12 mini pains

113 g de beurre fondu
50 g de farine de coco
1 càs de levure chimique
du sel & du poivre selon le goût
8 oeufs, dont vous aurez évidemment vérifié l'origine vu le climat actuel ;-(

pour la déco
fromage rapé
oignons nouveaux
persil
poivron rouge
graines de courge
etc etc ...

procédure
préchauffez le four à 180 °
faites fondre le beurre à feu très doux
dans un bol, mélangez le beurre fondu, la farine de coco, la levure, le sel & le poivre
ajoutez les oeufs un à un en fouettant à chaque fois
Blog image
remplissez le moule à mini cakes/ pains

puis ajoutez la déco selon vos envies
Blog image
faites cuire entre 15-25 min.
piquez avec un couteau et si la lame est sèche à la sortie, c'est qu'ils sont cuits

un délice ;-)


recette de ditchthecarb




DIY LESSIVE maison une maison saine...

Posted by catherine campioni 02 Aug, 2017 13:55

Blog image

DO IT YOURSELF :

LESSIVE MAISON respectueuse de notre peau et de notre environnement

recette pour un bidon d'un litre

ingrédients

savon de marseille véritable (à l'huile d'olive)
eau
cristaux de soude
bicarbonate de soude

ustensiles

une râpe à fromage
un fouet de cuisine
un grand poêlon
une balance de cuisine
un entonnoir
deux vieux flacons de lessive liquide de récup ou mieux deux bouteilles en verre (par ex. à jus)

Blog image

procédure

râpez 30 g de savon de marseille

Blog image

faites bouillir 1 l d’eau dans un poêlon
retirer le poêlon du feu

ajoutez 30 g de savon de marseille râpé dans l’eau & 30 g de cristaux de soude

Blog image

mélangez au fouet pour bien dissoudre

ajoutez ensuite 20 ml d’eau froide et fouettez bien le tout

ajoutez enfin 30 g de bicarbonate de soude et mélangez à nouveau

Blog image

posez un drap de vaisselle propre sur le poêlon et laissez reposer quelques heures jusqu'à complet refroidissement

mélangez une dernière fois et transvasez le tout grâce à un entonnoir dans un flacon propre - la lessive est prête

utilisez 50 ml de lessive maison par machine

bien secouer le produit de lessive avant de le verser dans la machine

ajoutez une balle de tennis dans la machine - le produit de lessive se répartira mieux

et un peu de vinaigre blanc pour adoucir le linge
Blog image


soit vous pouvez ajouter du vinaigre pur, soit vous pouvez y ajouter quelques goutes d’huile essentielle - par exemple d’arbre à thé, de lavande ou lavandin, de citron, d’ylang ylang, de pamplemousse, de petit grain de bigarade, de rose...… et c'est pour ce mélange de vinaigre + huiles essentielles que vous pouvez utiliser la deuxième bouteille en verre ;-)

Blog image

cette lessive liquide lave très bien - je lave quasi tout mon linge à 30 degrés pendant 15 minutes et il est propre ;-) et sent très bon ! l'odeur du vinaigre partira pendant le séchage

Blog image

pour les taches tenaces, vous pouvez utiliser de la terre de sommière Blog imageet pour cela : recouvrez la tâche de poudre et laissez agir
ou
un savon détachant comme le NETEPUR de H2O par exemple

Blog image
bonne lessive à vous <3






recette adaptée et adoptée de bio à la une















crackers aux noixmes recettes-divers

Posted by catherine campioni 20 Jun, 2017 16:33

CRACKERS aux NOIX - ma recette préférée de crackers
-----------------------

se dégustent à la place de pain, de galettes, de wraps, de toast, ...

ils se conservent facilement plus d'une semaine dans un récipient fermé et sont très faciles à préparer

ingrédients

100 g de graines de tournesol
100 g de graines de courge
100 g de graines de sésame
60 g de graines de lin
3 càs de graines de psyllium
400 ml d'eau
sel & épices (pour la dernière version j'ai ajouté du curcuma, du sel, du cumin & de la menthe)

procédé:

préchauffez votre four à 150 °
hachez les graines de lin et de psyllium
Blog image

mélangez ensuite tous les ingrédients secs dans un saladier et ajoutez l'eau. laissez poser 15 minutes, le temps que le mélange gonfle
Blog image

étalez la pâte en couche FINE et homogène à la spatule et sans laisser de trous sur une plaque de cuisson recouverte d'un papier de cuisson. vous remplirez plus ou moins deux plaques de cuisson (plutôt une et demi ;-))Blog image

laissez cuire, en surveillant toutes les 15 minutes. vous devrez certainement tourner les plaques et mettre celle du haut en bas et vice versa...pour avoir une cuisson homogène. généralement, la cuisson totale prend entre 1-1h20
ce que je fais, c'est que je mets la minuterie du four sur 1h20 et une alarme toutes les 15 minutes pour faire des rotations. quand le temps total de cuisson est terminé, je laisse refroidir dans le four et la cuisson est parfaite ...
Blog imagecassez la plaque de pâte en petits morceaux de la taille désirée ... et conservez les crackers dans un récipient hermétique
Blog imageet dégustez à l'occasion ou à tout moment ;-)

ce matin, avec une pâte d'amande blanche Blog image

recette tirée du livre The Real Meal Revolution - Prof Tom Noakes, J Proudfood & S-A Creed