le blog de catherine

le blog de catherine

pourquoi ce blog ?

l'envie de partager me donne l'envie d'écrire ...
je vais profiter de ce blog pour vous donner des infos régulières sur les sujets qui me passionnent !

SIROP maison contre la toux

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 08 Jan, 2018 21:57
de retour de vacances de Lanzarote, j'ai besoin d'un petit COUP DE BOOST

en effet,

une de nos nombreuses escapades à Lanzarote m'aura offert une belle toux ...


40 minutes en ferry d'Orzola vers l'île de la Graziosa :

- sentiment de bout du mondepromenade d'une journée sur l'ile sous le soleil

ascension du volcan préféré des enfants

calamar grillé au retour dans un petit resto au bord de l'eau, ...

un seul mot : magique !

à l'aller en ferry : tout baigne : le soleil brille, le petit vent frais ne me dérange absolument pas, j'apprécie ...

le retour, par contre, me fait remarquer mon manque d'organisation :-)

il est 17h et les rayons du soleil chauffent vachement moins ...

je suis en t-shirt ...
alors que les autres occupants du ferry ont tous d'énormes pulls, gilets, bonnets, écharpes et gants ...que j'envie secrètement

et le vent assez frais me glace jusqu'aux os...

tout cela pour vous dire, que j'ai mal à la gorge depuis lors et que je tousse la nuit ...

alors hier matin, j'ai fabriqué mon DELICIEUX petit SIROP MAISON, avec effet IMMEDIAT

ça va effectivement beaucoup mieux ...

ingrédients :

un 1/2 pot de miel bio- j'avais du miel au thym et c'est encore mieux - le thym étant adoucissant des voies respiratoires

thym frais du jardin - j'adore donc j'en ai rajouté ...
1 citron bio, lavé et coupé en petits dés - on garde la peau
5 cm de gingembre bio, coupé en petits dés
1 morceau de cannelle ou de la cannelle en poudre
eau chaude ou thé


procédé :

ajoutez dans le 1/2 pot de miel les autres ingrédients sauf l'eau
mélangez comme vous le pouvez ;-)
rajoutez de l'eau ou du thé pour remplir le pot (j'ai ajouté du thé vert refroidi plutôt que de l'eau )
mixez, si vous le souhaitez, grossièrement - j'ai surtout mixé pour casser mon gros morceau de cannelle

et c'est terminé !

ce sirop se garde au frigo quelques mois

il s'utilise en
préventif contre les maux de l'hiver ou en
curatif pour vous donner un p'tit coup de boost

préventif :
1 càc pure tous les matins ou diluée dans de l'eau chaude ou une tisane

curatif :
1 à 2 càc pure ou diluée 3 fois par jour pendant une petite semaine.

l'entièreté de ce sirop "se mange" (peau du citron, du gingembre, morceaux de cannelle etc)

il va s'en dire que si votre état s'aggrave ou ne s'améliore pas, ce sirop ne vous dispense pas de consulter votre médecin

bon début d'année <3









MALARIA, LARIAM vs ARTEMISE - Stromae, Yves Rasir et notre voyage autour du monde

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 30 Nov, 2017 19:15
MALARIA, LARIAM vs ARTEMISE
Stromae, Yves Rasir et notre voyage autour du monde




La malaria / le paludisme


Le paludisme ou malaria est causé par un parasite du genre Plasmodium et est transmis par des moustiques femelles de l’espèce Anopheles qui piquent entre le coucher et le lever du soleil. Cinq types différents de parasites infectent l’homme : P. falciparum, P. vivax, P. ovale, P. malariae, et P. knowlesi. Si P. falciparum et P. vivax sont les plus répandus, P. falciparum est le plus dangereux car il entraîne les taux les plus élevés de complications et de mortalité. Cette forme mortelle de paludisme est un grave problème de santé publique dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne.

Les voyageurs internationaux peuvent être exposés au risque d’infection palustre dans 91 pays du monde, principalement en Afrique, en Asie et dans les Amériques.

Généralement, la maladie se manifeste tout d’abord par de la fièvre, des frissons et un syndrome de type grippal. En l’absence de traitement, des complications graves peuvent survenir et, dans certains cas, conduire à la mort. Les symptômes du paludisme apparaissent après une période d’au moins 7 jours. Une fièvre survenant chez un voyageur dans les 3 mois suivant une exposition possible constitue une urgence médicale qui doit immédiatement faire l’objet d’une investigation.

source http://www.who.int/malaria/travellers/fr/

le LARIAM

extrait de la notice du médicament (le document complet fait 8 pages )

"Le lariam contient de la méfloquine. Il appartient à un groupe de médicaments appelés "antipaludiques". Il est utilisé en prévention du paludisme/de la malaria. (...)
Lariam est utile lorsque vous voyagez vers des pays où sévit un type de paludisme difficile à traiter. Votre médecin vous dira si Lariam est utile pour la région dans laquelle vous voulez vous rendre. Cela dépendra des parasites du paludisme présents dans cette région. Il n'existe pas de médicament qui agisse contre tous les parasites du paludisme. Lariam est également utilisé pour le traitement du paludisme
(...)
effets indésirables :
Lariam peut provoquer des problèmes mentaux graves chez certaines personnes. Adressez-vous immédiatement à votre médecin, si vous présentez l’un des effets indésirables suivants pendant la prise de Lariam :
Fréquent (peut affecter jusqu’à un patient sur 10) Dépression & Anxiété grave.
Fréquence indéterminée (la fréquence ne peut être estimée) Suicide, Tentative de suicide, Pensées suicidaires, Comportement d’auto-mise en danger, Comportement inhabituel, Trouble maniaco-dépressif ou psychose (délires, perte de contact avec la réalité, manie et schizophrénie), Sentiments de méfiance envers les autres, Attaques de panique, Sentiment de confusion, Voir et entendre des choses qui ne sont pas là (hallucinations), Apparition ou aggravation de sentiment de colère (agressivité), Agitation, Sentiment d’agitation, Changement inhabituel de votre humeur, Troubles de l’attention(...)


MALARIA BUSINESS,
c'est le titre choc du documentaire de Bernard Crutzen qui est passé hier sur France O et qui sera rediffusé le 11/1/18 sur la Une.

À partir des sérieux doutes qui pèsent sur le Lariam, pourtant toujours autorisé à la vente chez nous, l’enquête MALARIA BUSINESS s’interroge sur un traitement alternatif qui utilise l’Artemisia annua dans sa forme naturelle de plante, et non pas seulement l’artémisinine, qui en est extraite.

Stromae intervient dans ce reportage pour parler de son expérience traumatisante suite à l'utilisation du LARIAM.

Teaser du reportage : https://vimeo.com/233543474
Yves Rasir, rédacteur en chef de la revue NEOSANTE publiait en 2015 cet article où, lui aussi, parlait du Lariam, de l'artésmise et de Stromae...

24/6/2015
"Ce qui est chouette, avec cette newsletter hebdomadaire, c’est qu’elle suscite très rapidement des réactions bien intentionnées. Lectrices et lecteurs me font part de connaissances et d’expériences que j’ignorais et qui apportent, généralement, de l’eau à mon moulin. Ainsi, la semaine dernière, mon billet sur la malaria et la mésaventure du chanteur Stromae m’a valu l’envoi de quelques messages très intéressants. Je les partage avec vous, car ils valent leur pesant d’infos.

Voici notamment ce que m’écrit Brigitte, diététicienne et phytothérapeute en Belgique. Merci pour cette chronique sur la malaria. Pour avoir vécu 17 ans en Afrique, je confirme que le Lariam a très mauvaise réputation et qu'aucun expatrié de longue durée n'en prenait, ni même d'autres anti paludéens en prophylaxie. Il existait un médicament chinois en comprimés à base d'artémisine qui était très efficace. Depuis mon retour il y a dix ans, j'ai appris qu'un entrepreneur allemand sur place (Burundi) a fait cultiver de l'artémisia pour soigner son personnel et le taux d'absentéisme pour cause de malaria a chuté de 80%. Ma fille a passé 6 mois en Zambie l'année passée et a pris des tisanes d'artémisia en prophylaxie, elle n'a pas attrapé la malaria, elle dormait également sous moustiquaire et avait pris avec elle des répulsifs à base d'huiles essentielles. Nous avons donc tout à fait la même opinion quant au traitement de Stromae (poubelle).

De son côté, un autre abonné belge a transmis l’infolettre à son frère, qui est « père blanc » (missionnaire) en Afrique. Voici ce que ce dernier a répondu par retour de mail. Je connais bien le Lariam. Un de nos étudiants en avait pris alors qu'il était au Tchad. il a fait des crises de folie. Il lui est désormais interdit d'y toucher. Nous n'utilisons jamais ce produit en Afrique. Mais nous avons le produit chinois à base d'artémisine sous plusieurs formes, parfois associé à un antibiotique. J'ai de la chance, je n'ai jamais plus fait de palu après deux grosses crises, une en 1974 et une en 1985. Et je ne prends rien... Je tue les moustiques avant qu'ils ne me piquent... quand je le peux et je dors sous moustiquaire. Et quand ils me piquent, ils en meurent... Ah!Ah!Ah!

Pour sa part, mon ami Daniel Gramme, naturopathe réputé, m’a informé de l’existence d’une association à laquelle il collabore bénévolement. Baptisée Luebo-sur-Ourthe, cette mini ONG liégeoise a tissé des liens de solidarité entre les habitants de la vallée de l’Ourthe (Belgique) et ceux de Luebo (République Démocratique du Congo). Ce qui m’a épaté, c’est que cette association lutte contre la malaria en Afrique en encourageant la culture de l’armoise (Artémisia annua). Ses membres en cultivent aussi dans leur jardin, font sécher les feuilles et les conditionnent en sachets de tisane. L’infusion de la plante est en effet la manière la plus naturelle d’obtenir les bienfaits de l’armoise et de son principe actif, l’artémisine. Avec son courriel, Daniel m’a transmis un PDF expliquant comment planter et récolter ce végétal très efficace contre les symptômes du paludisme. J’ai mis le document en ligne sur notre site et vous pouvez le télécharger

http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/artemisia.pdf

Dimanche, un de mes coéquipiers footballeurs m'a relaté son expérience avec le Lariam, que lui et son épouse avaient pris préventivement avant de s’envoler pour la Birmanie. Une fois sur place, ils ont tous deux développé des symptômes très inhabituels et assez affolants. Subitement atteinte d’hyperacousie, elle ne supportait plus le moindre bruit et avait l’impression de vivre dans un enfer sonore. Lui, en général très cool sur ce plan-là, fut pris d’angoisses d’ordre pécuniaire. Il comptait frénétiquement son argent et avait très peur d’en manquer, ce qui ne risquait pas d’arriver. Heureusement, ils ont fait le lien avec le médicament, ont cessé d’en prendre, et leurs troubles ont disparu après quelques jours.

Le week-end dernier, j’ai également reçu un courriel de Pierre Lutgen, un docteur en sciences physico-chimiques à la retraite qui s’implique beaucoup dans l’aide à l’enfance africaine, via une association luxembourgeoise. Celui-ci m’a fait connaître le site www.malariaworld.org, une plate-forme d’informations scientifiques où les professionnels de la santé s’échangent les plus récentes données sur le paludisme et ses traitements. Pour le Dr Lutgen, ma charge contre le Lariam est pleinement justifiée. Et il est parfaitement vrai que l’armoise représente une « arme » très efficace dans la lutte contre la malaria : c’est même une plante qui est en train de révéler d’autres vertus médicinales exceptionnelles. En revanche, le physicien-chimiste m’a reproché de susciter de faux espoirs en évoquant le chlorure de magnésium et la vitamine C. Selon lui - et certaines recherches semblent lui donner raison - cette dernière serait même un facteur alimentaire favorisant la parasitose. J’ai proposé à Pierre Lutgen de partager ses connaissances dans Néosanté, et il va prochainement écrire un article pour notre mensuel. En attendant, vous pouvez le suivre sur son blog.

https://malariaworld.org/blogs/pierre-lutgen

Je vous invite surtout à lire ce texte

https://malariaworld.org/blog/why-who-opposed-effective-anti-malarial-tea
qui explique pourquoi et comment l’OMS et Big Pharma réussissent à étouffer un remède naturel et à imposer la « prophylaxie » chimique de la malaria : édifiant !

Ce qui ressort de ces différentes réactions, c’est que le pauvre Stromae s’est vraiment bien fait avoir en se pliant à l’ordonnance de son médecin. La grande toxicité du Lariam est bien connue en terre africaine, et l’alternative naturelle de l’Artemisia ne l’est pas moins. (...) Yves Rasir "


Nous avons voyagé en famille avec nos 4 enfants, à deux reprises.

www.la-vie-est-belle.be pour ceux qui veulent rêver;-)


Le premier long voyage a eu lieu entre 2006 et 2008.

A l'époque, nous avions été à l'institut de médecine tropicale pour prendre tous les renseignements nécessaires au voyage.

La malaria était citée comme maladie grave et le Lariam était le médicament qui allait nous permettre de l'éviter ...

Ce n'est que bien plus tard que j'ai appris que le Lariam n'empêchait absolument pas d'avoir la malaria mais pouvait éventuellement réduire les symptômes de la maladie ... et c'est aussi bien plus tard que j'ai pris conscience des dangers de ce médicament ...

A l'époque de l'article de NEOSANTE (2015), j'avais parlé de ce sujet à mon professeur et avais transmis notre échange de courrier à Yves Rasir pour ajouter un témoignage de plus ...

"coucou André,

J'espère que tu vas bien ! article très intéressant, en effet
et je peux rajouter ceci à l'article d'Yves Rasir :

Quand nous avons préparé notre premier tour du monde en 2006, nous avions eu pas mal de discussions avec les médecins du département de médecine tropicale à Liège, qui nous avaient dit (en gros) que nous n'avions pas le choix :
du Lariam pour tout le monde... (enfin presque tout le monde, mon mari n'a jamais accepté de prendre ce médicament ... )

Selon les médecins de la médecine tropicale, il fallait "juste faire un test" pour voir si personne ne faisait de cauchemars avec ce médicament... et pour le reste, le lariam était LA solution ...

Luka avait 18 mois lors de notre départ et la grande avait 9 ans... Malheureusement tout le monde avait l'air de supporter ce médicament...

A l'époque, je n'étais pas du tout bien informée...
et vu que nous avions l'intention de voyager en Afrique et en Inde, dans des conditions parfois difficiles, nous allions devoir prendre du Lariam pendant longtemps ... soit... J'ai emporté en voyage un stock impressionnant de ce médicament ...

En Tanzanie, nous avons rencontré un couple belge qui voyageait en Afrique depuis 17 ans. Eux nous ont conseillé d'arrêter tout de suite la prise de Lariam vu ses conséquences pour l'organisme & vu que ce médicament n'empêchait pas du tout d'avoir la malaria, mais en diminuait éventuellement les symptômes...

Ils nous ont parlé de l'artémise, à utiliser en curatif ...


Lors de l'un de leur retour en belgique, ce couple est allé pour une visite de routine au département de médecine tropicale à Anvers. Le médecin leur a confirmé que l'Artémise était la meilleure solution pour soigner la malaria MAIS que les produits à base d'Artémise (dont un était produit par Novartis en Europe à l'époque) n'étaient pas commercialisés en dehors de l'Afrique parce que pas intéressants au niveau financier...Beaucoup trop bon marché !

Le Lariam, toujours dans nos bagages à l'époque, est alors passé à la poubelle...

Nous sommes allés à la première pharmacie du coin en Tanzanie et avons acheté de l'artémise au cas où ...

Un ami médecin, qui a longtemps travaillé en Afrique et qui y travaille d'ailleurs encore, a confirmé l'efficacité de l'Artémise.


Yves Rasir a écrit une nouvelle info lettre à ce sujet il y a deux jours :

Une vérité éclate ce soir

"Tout est parti d’un entrefilet lu dans un journal belge début juin 2015. On y relatait que le célèbre chanteur Stromae avait dû écourter sa tournée africaine et rentrer d’urgence à Bruxelles pour y être hospitalisé. Motif : les sévères effets secondaires du Lariam, un médicament qu’il avait pris en prévention de la malaria. Comme je rate rarement une occasion de casser du sucre sur le dos de Big Pharma, je me suis alors documenté sur ce médoc composé de méfloquine et produit par la firme Roche. Ce que j’ai découvert m’a scotché sur ma chaise car cette substance chimique, classée par l’Organisation Mondiale de la Santé parmi les médicaments essentiels qu’elle recommande, est un véritable poison doté d’une effroyable toxicité. Provoquant une fois sur cinq de graves troubles psychiatriques, il peut rendre littéralement fou et donner des envies de se foutre en l’air, ce qui est précisément arrivé à Stromae et qui lui gâche encore l’existence deux ans plus tard. Pour alerter sur ce scandale sanitaire et indiquer des pistes alternatives de traitement du paludisme, j’ai alors rédigé une newsletter intitulée

"Malaria : alors on change"

que vous pouvez lire via le lien ci-dessous :
http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/newsLetterHebdo20150617.html

Cette infolettre m’a valu un abondant courrier confirmant amplement les dangers du Lariam et l’existence d’une plante, l’Artemisia annua, aux vertus avérées pour prévenir et même guérir la malaria. La semaine suivante, je vous ai partagé quelques témoignages édifiants dans une deuxième infolettre intitulée "piqûres et nature"
cfr résumé plus haut

Parmi les réactions, j’avais reçu celle de Pierre Lutgen, un docteur en sciences ayant fait toute sa carrière dans l’industrie chimique et métallurgique. À l’âge de la retraite, ce scientifique a embrassé la cause humanitaire et a fondé une petite ONG d’aide aux enfants d’Afrique. Avec d’autres, ce bouillant Luxembourgeois s’indigne depuis des lustres que le paludisme continue à tuer 500.000 personnes par an, principalement en Afrique et en grande majorité des enfants. Il s’indigne surtout que l’armoise annuelle soit négligée par l’OMS et même interdite dans plusieurs pays, dont la France et la Belgique. Manœuvres et magouilles de l’industrie pharmaceutique ? Il y a tout lieu de le penser. Certes, une chercheuse chinoise a réussi à isoler le principe actif, l’artémisinine, ce qui lui a d’ailleurs valu le Prix Nobel de Médecine en 2015. Certes encore, cet extrait impossible à synthétiser fait aujourd’hui l’objet d’un lucratif commerce puisqu’il entre dans la composition de « polythérapies » antipaludéennes. Mais sous le prétexte fallacieux d’un risque de résistance du parasite, l’OMS continue à déconseiller l’usage de la plante entière en poudre séchée ou en tisane.

En médecine traditionnelle chinoise, l’Artemisia annua est pourtant connue depuis des millénaires comme remède à la malaria. C’est en la consommant que les combattants nord-vietnamiens ont pu résister aux Américains et finalement remporter la guerre. Avec d’autres associations, celle de Pierre Lutgen a financé des expériences et des études en Afrique montrant que le végétal chinois, ainsi que sa variété locale Artemisia afra, étaient bel et bien capables d’enrayer la maladie parasitaire sans susciter de résistances. L’action préventive de l’armoise est remarquable et son pouvoir curatif tout bonnement stupéfiant puisque plus de 95% des malades se rétablissent en quelques jours. Dans son article « La plante anti-malaria qui dérange Big Pharma » publié dans la revue Néosanté de septembre 2015, Pierre Lutgen rompait le silence sur ce remède miracle, dénonçait le boycott dont il faisait l’objet et expliquait pourquoi il représente un énorme espoir de débarrasser la planète du fléau paludique. Sans danger, la consommation régulière d’Artemisia exerce aussi un effet prophylactique.

Il y a deux ans, à la même époque, je rencontre un ancien camarade de fac, le journaliste et cinéaste belge Bernard Crutzen. Comme il vient de terminer un documentaire animalier et qu’il n’a pas d’autre projet en chantier, je lui suggère de s’intéresser à l’Artemisia et d’en faire le thème de son prochain film. Je l’invite à dîner pour lui résumer le dossier et le convaincre de poursuivre sur écran ce que j’ai ébauché dans les pages de Néosanté. Quelques verres de vin bio plus tard – ça aide toujours de discuter autour d’une bonne bouteille -, il relève le défi et se lance dès le lendemain dans l’aventure. Il faudra de long mois avant qu’il parvienne à monter le projet et à trouver les financements. Il lui faudra aussi plus d’un an et demi de travail et de nombreux voyages (Madagascar, Sénégal, Guyane, Congo, États-Unis…) pour concrétiser ce docu aujourd’hui terminé et intitulé «Malaria business »

voir lien plus haut pour la bande annonce

Vous en avez déjà entendu parler ? Normal : le chanteur Stromae y témoigne de ses déboires avec le Lariam et y révèle que sans son frère, il se serait probablement suicidé sous l’influence du médicament. Ce scoop a fuité dans l’hebdomadaire Marianne, l’extrait s’est répandu viralement sur la toile et tous les magazines people en ont fait leurs choux gras début novembre. C’est une bonne chose – le film a déjà fait beaucoup parler de lui avant sa diffusion – mais c’est aussi un peu décevant car la mégastar éclipse quelque peu la vraie vedette et le vrai sujet du documentaire, à savoir les prouesses thérapeutiques de la tisane d’Artemisia. Cette vérité trop longtemps occultée va cependant éclater ce soir ! C’est en effet ce mercredi 29 novembre que la chaîne France Ô, coproductrice du film, va le diffuser en primeur sur les téléviseurs. Tous à vos postes sur le coup de 20h55 ! En Belgique, seuls les abonnés de Voo pourront découvrir cette œuvre informative dès ce soir. Les autres Belges devront attendre le 11 janvier, jour choisi par la RTBF pour diffuser à son tour le documentaire qu’elle a coproduit.

Pour ma part, j’ai eu l’occasion d’assister à une avant-première à Bruxelles. Ce n’est pas parce que j’ai lancé l’idée de ce film et que son réalisateur est un ami, mais je trouve qu’il est superbement réalisé et que son contenu est susceptible de passionner un large public. En 70 minutes, on apprend d’abord comment le paludisme a été vaincu chez nous et comment le fléau est en train de ressurgir en Afrique en raison du fait que les insectes vecteurs du parasite se sont adaptés aux insecticides. On y apprend ensuite que par le marché alléchés, les labos pharmaceutiques misent sur le développement d’hypothétiques vaccins et le lâcher de moustiques transgéniques en complément de leur arsenal chimique. On y découvre surtout que leur stratégie est en train d’échouer parce que rien ne peut plus arrêter la « révolution Artémisia ».

Dans l’hémisphère sud et singulièrement en Afrique, des tas d’acteurs locaux ont entrepris de cultiver la plante, en ont testé les vertus avec succès et sont en train de démontrer qu’une simple infusion représente une solution très efficace et très bon marché au paludisme. Les choses bougent tellement vite que depuis le montage du film, la branche africaine de l’OMS a déjà commencé à revoir sa position et à soutenir des médecins congolais dans leur projet de populariser la tisane d’armoise.

Comme en atteste cet autre petit film tourné au Cameroun, LA FERME BIO DE L'ESPOIR

https://www.youtube.com/watch?v=jJEkGI76GoE


La malaria et son business honteux pourraient fort bien appartenir au passé dans un proche avenir !

C’est évidemment avec une certaine fierté que j’ai l’impression d’avoir légèrement contribué au dévoilement de ce secret trop bien gardé, ma récompense étant de voir Néosanté figurer au générique. Et comme les abonnés du mensuel en sont les seuls soutiens financiers, c’est un peu grâce à eux que Bernard Crutzen a pu briser l’omerta et tresser cette couronne de lauriers audiovisuels à l’Artemisia.

Comme je l’ai expliqué dans de récents éditoriaux, il est sans doute paradoxal que notre revue promeuve la médecine par les plantes alors qu’elle ne cesse d’informer sur la causalité psycho-émotionnelle des maladies. C’est un paradoxe mais pas une contradiction, dans la mesure où nous avons également toujours promu « la voie du corps » pour soigner les fractures de l’âme, notamment par l’alimentation paléolithique, le recours au jeûne et la pratique sportive. La plupart des médecines douces et naturelles ont également notre sympathie. Parmi elles, après la naturopathie hippocratique, la phytothérapie est de loin notre préférée puisqu’elle conjugue un usage empirique ancestral (aucune civilisation ne s’est développée sans disposer de sa pharmacopée végétale) et une confirmation contemporaine de ses atouts par la science médicale. À ce sujet, je peux vous révéler une chose que « Malaria business» ne dit pas et qui est pourtant une réalité : l’armoise annuelle a beaucoup d’autres indications que le palu ! Dans Néosanté, nous vous avons déjà informé que la plante guérissait également la bilharziose et une atroce affection cutanée appelée l’ulcère de Buruli. En Afrique, on étudie aussi très sérieusement ses résultats chez les malades du sida. Car ce qui semble se dessiner, c’est que cette plante prodigieuse ne doit pas tant ses étonnantes vertus à son action anti-infectieuse ou antiparasitaire, mais bien à sa capacité hors pair de booster le système immunitaire. Pour cette raison, des chercheurs américains sont actuellement en train d’en explorer les effets anti-cancer. Et ceux-ci paraissent tellement encourageants chez l’animal que la tisane d’Artemisia est en train de se répandre clandestinement en tant que traitement complémentaire des tumeurs. Info exclusive : si l’actrice Juliette Binoche a gracieusement accepté de prêter sa voix au documentaire « Malaria business », c’est parce qu’elle a constaté de visu le pouvoir anti-cancéreux de l’armoise chez une parente proche et qu’elle est devenue une fervente avocate de la plante interdite. Dans la haute société parisienne, ça commence à se savoir et les sachets de tisane circulent allègrement sous le manteau. Une vérité éclate ce soir, mais le documentaire percutant de Bernard Crutzen aura peut-être une suite encore plus explosive. Si c’est le cas, vous en serez bien sûr les premiers informés. Yves Rasir



en attendant de suivre l'évolution de l'artémise dans le monde et, je l'espère, la disparition du LARIAM,
voici

quelques pistes utiles, si vous devez vous rendre dans un pays où les moustiques peuvent transmettre la malaria :

* évitez d'aller à l’extérieur en fin de journée, au moment où les moustiques sont les plus actifs et/ou couvrez-vous !

* portez des vêtements amples aux manches longues et de couleur pâle

* évitez les endroits où de l’eau stagnante s’est accumulée

* limitez la consommation de sucre et d'alcool qui donne une odeur sucrée à la peau

* consommez régulièrement du poisson, du riz brun, de la levure de bière, du germe de blé pendant votre séjour pour éloigner les moustiques. Ces aliments sont particulièrement riches en vitamines B1 qui a un effet répulsif

* l'humidité et la sueur là où il fait chaud attirent les moustiques

* évitez les parfums et les cosmétiques de façon générale, soyez propre - sans plus ;-)

* certaines huiles essentielles agissent comme répulsifs et peuvent éloigner les moustiques. Par exemple, l'huile essentielle d'eucalyptus citronné a démontré une efficacité depuis longtemps à travers le monde. pas pour les enfants et les femmes enceinte.
Les répulsifs qu'on achète chez nous ont souvent tendance à ne pas effrayer les moustiques de là bas, renseignez-vous auprès des locaux...

* utilisez des moustiquaires en parfait état

* pendant le voyage, nous faisions presque tous les soirs un feu, qui éloignait les moustiques et / ou d'autres animaux bien plus impressionnants ;-)


* si vous avez le moindre doute et une fièvre inexpliquée, allez voir le médecin/dispensaire le plus proche. ils sauront faire une prise de sang et vous guider dans le traitement, si nécessaire.

cette photo a été prise avec soeur Colette, irlandaise, qui travaille depuis toujours en Ethiopie près de Dadim dans un dispensaire perdu au milieu de nulle part. Elle montrait à Emma comment écouter les battements de son coeur ;-) <3

----------------------

information reçue d'un ami naturopathe, lorsque j'ai publié cet article sur facebook


portez-vous bien,

Catherine


www.la-vie-est-belle.be (notre tour du monde en famille)

si vous souhaitez vous abonner aux info lettres toujours très intéressantes de NEOSANTE, contactez info@neosante.eu

















le brevet BEPS

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 07 Mar, 2017 10:26

le BEPS - BREVET EUROPEEN DE PREMIER SECOURS


une formation dispensée e.a. par la Croix Rouge d'une durée de 3 jours, très utile pour tout le monde, avec de la théorie, des mises en situation, des cas pratiques, une belle ambiance, ...

objectifs

  • Eviter le surraccident et transmettre l’alerte au service de secours (112)
  • Déplacer correctement une victime en cas d’urgence
  • Observer l’état des fonctions vitales
  • Reconnaître une victime inconsciente, une détresse respiratoire, un arrêt cardio-pulmonaire
  • Pratiquer une réanimation, comprendre l'utilisation d'un défibrillateurexterne automatisé (DEA)
  • Agir en présence d’une hémorragie abondante et visible, d’une plaie ou brûlure
  • Agir en présence d’une victime consciente présentant un malaise cardiaque
  • Réagir face à un traumatisme crânien et cervical


A l’issue de la formation, un brevet est délivré à toute personne ayant participé activement à la totalité de la formation.


un investissement qui en vaut vraiment la peine !

en espérant ne jamais devoir s'en servir ;-)

pour les liégeois, contacter la Croix rouge de Liège, Rue Dos Fanchon





PHARMACIE de voyage -PARTIE 3

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 30 Jun, 2015 23:16

une pharmacie de voyage naturelle &

quelques conseils pour des vacances sereines au soleil ...


la composition de cette pharmacie de voyage n'est qu'une suggestion.

elle ne remplace pas les traitements allopathiques en cours.

elle ne se substitue pas à une visite chez votre médecin.

PARTIE 3

choc, trauma & chute, foulure, entorse
soin de plaie
allergies & anti histaminique
soleil
insectes
inflammation

et

l’extrait de pépins de pamplemousse : L’indispensable du voyage!!

utilisation des huiles essentielles

le cataplasme d’argile verte illite

CHOC, TRAUMA & CHUTE, FOULURE, ENTORSE

* laissez fondre le plus rapidement possible 3 granules d’Arnica Montana 5CH sous la langue (choc physique) - recommencer toutes les demi heures et espacer dès qu’il y a amélioration

s’il n’y a pas de plaie ouverte:

cataplasme d’argile verte voir « technique du cataplasme d’argile » en bas de dossier

ou

tremper un linge en coton dans du vinaigre de cidre, envelopper l’endroit à traiter avec ce linge et ajouter un film plastique autour. laisser en place la nuit. ne pas le faire plus de 3 nuits d’affilée. Peut être agressif pour une peau sensible. protéger les draps

pas pour des petits enfants, pas sur plaie ouverte

ou

huile essentielle hélichryse italienne (immortelle). connue comme anti-hématome et anticoagulante très puissante, cette huile est utilisée pour le soin des bleus et coups. 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle d’Immortelle en massage léger localement. pas plus de 3 fois par jour. pas plus de 2 - 3 jours

ne pas utiliser chez le bébé, la femme enceinte et allaitante car neurotoxique

s’il y a plaie ouverte : arnica + voir « soin de plaie »

s’il y a choc émotionnel ou psychologique :

arnica + 1 goutte d'huile essentielle d'Hélichryse italienne (elle répare les bleus de l’âme…) sur la plante des pieds, 1 goutte au niveau du plexus solaire et 1 goutte sur le 3ème oeil avant de s’endormir ou 3 gouttes d’huile essentielle sur le plexus solaire de lavande vraie (relaxante nerveuse, anti spasmodique, antalgique, diminue les angoisses ou « rescue spray « en fleurs de Bach

ne pas utiliser l’hélichryse chez le bébé, la femme enceinte et allaitante car neurotoxique

s’il y a suspicion de fracture, si la personne blessée montre d’autres signes inquiétants, ne pas hésiter à consulter

SOIN DE PLAIE

* nettoyer la plaie avec de l’eau et un bon savon (alep, de marseille, …)

sur la plaie :

argile verte illite en poudre sur la plaie : déposer simplement la poudre sur la plaie (même non nettoyée). dès que le plaie saigne à nouveau, remettre de la poudre d’argile verte illite sur la plaie, sans enlever le surplus d’avant et SANS couvrir, continuer jusqu’à ce que la plaie soit sèche… une croute va se former assez rapidement et c’est magique

j’ai utilisé l’argile verte e.a. pour la main de luka qui s’était arraché un gros morceau de peau…en quelques jours tout était refermé, sans cicatrice…

ou

Huile essentielle de lavande vraie (anti septique et cicatrisante) pure : 1 goutte et laisser la plaie à l’air, si possible

ou

Huile essentielle de tea tree - arbre à thé (melaleuca alternifolia) - antibactérien, antiviral, antiseptique, antifongique. pas plus de 6 gouttes par jour

essayez autant que possible de laisser la plaie à l’air sauf dans certaines régions très humides, en période de mousson etc

si la plaie n'évolue pas bien après quelques jours, consultez un médecin

ALLERGIES & ANTI HISTAMINIQUE

en gemmothérapie :

le complexe ALLARGEM (Herbalgem) est une action synergique de 3 extraits de bourgeons : le bourgeon de cassis (ribes nigrum gemmae) est un anti-allergique majeur. Il est très efficace dans toute manifestation allergique, connu comme un contrepoison puissant. Les jeunes pousses de romarin (rosmarinus officinalis surc . rec.) exercent une action anti-toxique sur le foie. Il lutte efficacement contre la somnolence et élimine les toxines allergiques de l’organisme. La propolis, l’antibiotique de la ruche, augmente la résistance de l’organisme, exerçant une action privilégiée sur le système respiratoire

Adultes : 5 à 15 gouttes par jour avant les repas dans un peu d’eau. Commencer par 5 gouttes et augmenter d’une goutte chaque jour jusqu’à 15 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure

Enfants jusqu’à 13 ans: 3 à 8 gouttes par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter d'1 goutte chaque jour jusqu’à 8 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure


en cas de doute, consultez

SOLEIL

conseils généraux :

évitez l’immobilité à la plage entre 11-13h

exposez vous petit à petit

protégez vous avec des crèmes solaires, des T-Shirt anti UV (surtout pour les enfants), des lunettes de soleil & des chapeaux/ casquettes


buvez beaucoup d’eau

attention aux médicaments, parfums, déodorants, cosmétiques contenant de l’alcool qui peuvent créer des taches sur la peau et même des brulures

après l’exposition, hydratez votre peau avec un gel à base d’aloé vera (par ex. de Naturaloe)

l'aloé Vera : traditionnellement utilisé pour calmer les coups de soleil, brûlures légères, piqûres d’insectes, apaiser les irritations et favoriser la cicatrisation, c’est aussi la meilleure amie des peaux fragiles.

L’Aloé Vera maintient l’hydratation de la peau grâce à sa concentration en polysaccharides qui forment une barrière retenant l’eau. Il accélère la régénération cellulaire, notamment des cellules fibroblastes qui fabriquent le collagène. Il favorise l’élimination des cellules mortes grâce aux enzymes protéolytiques qu’il contient et possède un fort pouvoir astringent (effet tenseur) du à ses composants phénoliques (tanins).

attention à la déshydratation (voir diarrhée PARTIE 1)

s’il y a coup de soleil, le gel d’aloé soulage

ou

pommade à base de calendula (boiront) utile pour les irritations cutanées, retard cicatrisation des plaies, rougeurs, gerçures, crevasses, peau sèche, brûlures légères et … coups de soleil

INSECTES

prévention :


* évitez les parfums et les cosmétiques de façon générale

* portez des vêtements amples aux manches longues et de couleur pâle

* évitez d'aller à l’extérieur en fin de journée au moment où les insectes sont les plus actifs

* évitez les endroits où de l’eau stagnante s’est accumulée

* limitez la consommation de sucre et d'alcool qui donne une odeur sucrée à la peau

* consommez régulièrement du poisson, du riz brun et du germe de blé pendant votre séjour pour éloigner les moustiques. Ces aliments sont particulièrement riches en vitamines B1 qui a un effet répulsif

* l'humidité, la sueur et la chaleur attirent les moustiques

* certaines huiles essentielles agissent comme répulsifs et peuvent éloigner les insectes. Par exemple, l'huile essentielle de citronnelle a démontré une efficacité depuis longtemps à travers le monde. quelques gouttes sur l’oreiller

en cas de piqure : 3 granules d’apis mellifica 5CH toutes les 10 à 15 minutes, puis espacer les prises au fur et à mesure de l’amélioration

ou

huile essentielle de lavande vraie pure 1 goutte sur l’endroit ou de lavande aspic ( elle est calmante, apaise, antidouleur, anti toxique, cicatrisante). En urgence toute les 15 minutes, maximum 6 fois

si piqué et réaction allergique (rouge, pique, douleur & chaud ) Allargem ou cassis en gemmothérapie.

Adultes : 5 à 15 gouttes par jour avant les repas dans un peu d’eau. Commencer par 5 gouttes et augmenter d’une goutte chaque jour jusqu’à 15 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure

Enfants jusqu’à 13 ans: 3 à 8 gouttes par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter d'1 goutte chaque jour jusqu’à 8 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure (maximum 1 goutte par kilo de poids corporel par jour dans de l’eau) en urgence, diviser la dose par 3 et donnez toutes les 2 heures (3 fois)

Emma a été touchée par une méduse à Ahé aux Tuamotus (Polynésie). je lui ai donné des granules d'Apis Mellifica, des gouttes d'Allargem (elle avait l'impression d'étouffer et la brulure gonflait ...) et j'ai mis des gouttes d'huile essentielle de lavande aspic pure sur la brulure. En une heure tout était revenu dans l'ordre.


pour enlever des tiques de la peau et d'autres insectes avec dards : utiliser l’Extractor (voir notice d’emploi) et de l’huile essentielle de lavande aspic 1 goutte max. 6 fois par jour


INFLAMMATION

si la peau est rouge, chaude & douloureuse

cassis en gemmothérapie

Adultes : 5 à 15 gouttes par jour avant les repas dans un peu d’eau. Commencer par 5 gouttes et augmenter d’une goutte chaque jour jusqu’à 15 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure. divisez la dose max. par 3 et donnez toutes les 2 heures (en 3 fois)

Enfants jusqu’à 13 ans: 3 à 8 gouttes par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter d'1 goutte chaque jour jusqu’à 8 gouttes maximum sur une cure de 3 semaines. En urgence : jusqu’à 1 goutte par kilo de poids corporel / jour dans de l’eau pure. divisez la dose max. par 3 et donnez toutes les 2 heures (en 3 fois)

en plus,

* ne consommez plus de lait de vache (pro inflammatoire) et de sucre

* buvez plus d’eau que d’habitude

* repos +++

Extrait de pépins de pamplemousse : L’indispensable du voyage!!

c'est un puissant antimicrobien, antibactérien et fongicide sans effet toxique sur les êtres humains et les animaux. Il peut même être utilisé sur les plantes.

EN EXTERNE: voir dilution plus bas pour les enfants*

Soigne e.a

Maux de bouche (aphtes etc.) (10 gouttes diluées dans 1 verre d'eau)

Herpes labial (6-7 gouttes diluées dans une c.à s. d'huile. Appliquer

plusieurs fois par jour)

Gingivite (comme pour dissoudre le tartre. Puis rincer avec 5 à 10 gouttes

diluées dans un demi-verre d'eau)

Rhinite (tamponner l'intérieur du nez avec un tampon de coton trempé dans

une solution de 3 gouttes d'extrait diluées dans un coquetier d'eau)

Sinusite (Se rincer le nez avec la solution ci-dessus ou acheter le spray

nasal à l'extrait de pépins)

Angine (10 gouttes diluées dans une tasse d'eau tiède. Se gargariser 5 à 6

fois par jour. Utiliser en même temps l'extrait en interne: entre 3 et 15

gouttes dans un verre d'eau ou, si trop acide, un verre de jus de fruits 2 à

3 fois par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la

Toux (Gargarismes plusieurs fois par jour avec une solution de 10 gouttes

dans un verre d'eau tiède + utilisation en interne (v. angine)

Laryngite (même solution que pour la toux, 3 x par jour)

Coupures, égratignures, brûlures légères (Utiliser le "First-Aid Spray à

l'extrait de pépin de pamplemousse" du commerce. En son absence, diluer

quelques gouttes d'extrait dans un peu d'eau et poser très délicatement en

compresse sur la plaie ou la brûlure)

Piqûres d'insectes (appliquer sur la piqûre sans dilution. Pour les peaux

sensibles, diluer dans un peu d'eau ou d’huile

EN INTERNE:

Utilisation de l'extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre

d'eau ou, si trop acide, de jus de fruits 2 à 3 fois par jour, jusqu'à ce

que les symptômes aient disparu. Commencer par 3 gouttes et augmenter

progressivement la dose.

L'extrait de pépin de pamplemousse se trouve également en gélules et en

comprimés. L'équivalent des gouttes d'extrait liquide est indiqué sur la

boîte. (par ex. de La Royale)

Soigne:

Inflammations en général

Rhumes et grippe

Infections gastro-intestinales

Dosage pour les enfants:

Pour les enfants, la dose recommandée est 1 goutte par kilo répartie sur 3

fois dans la journée.

Par exemple: si l'enfant pèse 9 kg, ce sera 3 gouttes 3 fois dans la journée

pour un total de 9 gouttes (= son poids) dans une journée

A TITRE PREVENTIF EN VOYAGE

En voyage, dans les pays où l'eau et la nourriture ne sont pas toujours fiables: au milieu de chaque repas (15 gouttes/repas/adulte dans un grand verre d’eau). Permet la stimulation des défenses immunitaires. prévient l'installation de parasites, vers, etc. L'indispensable du voyage!!

CONTRE-INDICATIONS:

Attention : c’est très puissant (jamais sur les muqueuses et ne pas exagérer les doses !!!)

Aucun effet secondaire n'a été relevé, même chez les femmes enceintes, mais demander l'avis de votre médecin pour être 100% certaine

Prudence s’il y a allergie aux agrumes


remarque concernant l'utilisation des huiles essentielles

les huiles essentielles sont magiques mais elles ne sont pas sans danger ... il faut respecter certaines règles et n'hésitez pas à consulter votre naturopathe, votre aromathérapeute ou votre pharmacien si vous avez un doute !

les règles de base :

évitez les huiles essentielles chez les enfants de moins de 10 ans, les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes et toute personne gravement malade sans l'avis d'un professionnel

jamais de prise par voie interne chez un enfant

pas de massages chez les femmes enceintes et allaitantes

en général, préférez les massages à la voie orale

l'utilisation des huiles essentielles se fait toujours sur une courte durée


le cataplasme d’argile verte a une action immédiate sur les hématomes et va réduire ou empêcher l’inflammation et le gonflement

comment faire un cataplasme ?

* remplir un récipient non métallique avec la quantité d’argile sèche verte illite en poudre jugée nécessaire, ajouter de l’eau pour humidifier l’argile, mais ne pas remuer

* fermer hermétiquement le récipient car l’argile à découvert va tout absorber, y compris les particules dans l’air ambiant

* laisser reposer sans remuer pendant vingt minutes à 1 heure. l’argile va être humidifiée de manière homogène, sans grumeaux

* prendre un peu d’argile sur sa main en se servant d’un morceau d'essuie tout ou un carré de tissu

* ne pas utiliser de film plastique, l’argile a besoin de respirer

* appliquer le cataplasme directement sur la peau ou la blessure (l’argile doit être en contact direct). Pour éviter de salir les alentours on peut garder l’argile recouverte d’un tissu ou d'un essuie tout

* fixer le cataplasme avec une bande velpo mais sans serrer (pour ne pas gêner la circulation du sang). intercaler éventuellement une gaze entre le cataplasme et la partie du corps couverte de cheveux

* les cataplasmes sont froids (réalisés avec de l’eau fraiche)- surtout sur un organe enflammé ou congestionné. l’argile a alors une action draineuse, anti-inflammatoire et décongestionnante

* dès que le cataplasme devient sec ou chaud il faut l’enlever et remettre un autre (maximum 2 heures) . Si le cataplasme devient brulant ça veut dire qu’il est saturé de déchets. Il vaut mieux changer de cataplasme pour éviter que les déchets ne restent trop longtemps en contact avec la peau car il est possible qu’ils soient réabsorbés.

* au début il faut changer le cataplasme en continu même pendant la nuit …

* parfois on peut observer une aggravation de l’état d’une plaie ou un abcès après l’application d’un cataplasme. Mais c’est justement la preuve que l’argile est en train de faire son travail d’épuration et qu’elle draine les impuretés de l’organisme entier vers cet orifice. Il faut alors persévérer.

* il est extrêmement important de toujours activer l’un des deux points de drainage (nuque ou bas du ventre) : La pose de cataplasme sur un endroit à soigner doit toujours être accompagnée par la pose d’un cataplasme soit sur le bas du ventre (juste au-dessus du pubis touchant légèrement l’os du pubis) ou sur la nuque (sur la partie creuse du cou). Si on applique le cataplasme d’argile uniquement sur l’endroit à traiter, l’argile va attirer tous les déchets du corps justement vers cet endroit. D’où l’impression que l’argile n’a pas aidé et qu’elle a même aggravé la situation. si par exemple on veut soigner un choc au genou, il faudra faire le cataplasme d’argile sur le genou et sur le bas ventre (le point de drainage le plus proche du genou). La seule exception c’est la pose de très petits cataplasmes pour une action locale

source « l’argile, tout simplement » de France Guillain

Passez d'excellentes vacances ...








PHARMACIE de voyage -PARTIE 2

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 30 Jun, 2015 10:18

une pharmacie de voyage naturelle &

quelques conseils pour des vacances sereines au soleil ...



la composition de cette pharmacie de voyage n'est qu'une suggestion.
elle ne remplace pas les traitements allopathiques en cours.
elle ne se substitue pas à une visite chez votre médecin.


PARTIE 2

vomissements, nausées
maux de ventre, crampes
mal des transport
fièvre
soucis ORL - conseils généraux
infection urinaire ou cystite
remarque concernant l'utilisation des huiles essentielles

VOMISSEMENTS, NAUSEES

* en huiles essentielles : pour vous aider : 1 goutte de menthe poivrée en huile essentielle à respirer (la mettre sur un mouchoir par ex.) ou une goutte à sucer sur le dos de la main (toutes les 5 min, le faire maximum 3 à 4 fois )


la menthe aide à digérer, aussi après un repas trop lourd;-)

voir conseils concernant les HE en bas de page

* en acupuncture :

localisation du point « 6 MC » : (indiqué comme point « P6 » sur la photo)

ce point est situé au milieu du poignet, sur la face palmaire de l’avant-bras, à 3 largeurs de doigts (largeur des doigts de la personne qui se fait masser) à partir du premier pli du poignet entre les deux tendons qu’on peut mettre en évidence en serrant le poing et en pliant le poignet vers l’intérieur. Relâcher le poing et le poignet pour masser une fois le point localisé.

technique :
massez par pressions circulaires douces de 3 à 5 minutes et aux demi-heures jusqu’à la fin de la nausée ou la disparition du reflexe de vomissement.

autre technique:
vous pouvez aussi simplement appuyer fermement à plusieurs reprises sur le point avec votre pouce de 30 à 60 secondes puis relâchez. Répéter au besoin jusqu’à la disparition du reflexe de vomissement.

remarque :
la durée de temps que vous devez masser un point d’acupression pour ressentir son efficacité varie d’une personne à l’autre. C’est pareil pour tous les points. Faites-en l’expérience et apprenez à adapter selon ce que vous ressentez comme effets

* il existe aussi des bracelets agissant sur ce point d'acupuncture ... Sea Band par ex.

conseils généraux

* ESSAYEZ de boire plus d’eau que d’habitude en petite quantité, régulièrement & entre les repas

* repos & respiration en conscience

* ne vous forcez pas à manger … le plus important est de rester hydraté à court terme

s’il y a d’autres symptômes associés (douleurs, fièvre, perte d’énergie, …) et/ou qu’il n’y a pas d’amélioration après 2 jours (et surtout s’il s’agit d’un petit enfant) consultez un médecin sans attendre !

MAUX DE VENTRE, CRAMPES


conseils généraux :

* essayez de trouver la cause des crampes (constipation, diarrhée, stress, …)

* vérifiez toujours l’état général (autres signes de faiblesses, …)

* buvez de l’eau en petite quantité, régulièrement & entre les repas

* respirez

* reposez-vous

* arrêtez de consommer du sucre, des aliments gras et des produits laitiers, les piments

* mangez de façon frugale

le truc : massage de 2 gouttes d’huile essentielle de Basilic doux ou tropical dans une cuillère à soupe d’huile végétale (d’olive, de coco, etc)

attention : cette huile essentielle peut provoquer des irritations cutanées -> ne jamais utiliser pure sur la peau

voir conseils concernant les HE en bas de page

s’il y a d’autres symptômes associés (douleurs, fièvre, perte d’énergie, …) et/ou qu’il n’y a pas d’amélioration après 2 jours (et surtout s’il s’agit d’un petit enfant) consultez un médecin sans attendre !

MAL DES TRANSPORT (vertige, sueurs, pâleurs, nausées, vomissements)

* en homéopathie : cocculine (Boiron) - à partir de 18 mois

à titre préventif : 2 comprimés 3 fois par jour la veille du départ et si possible et le jour du voyage.

à titre curatif : 2 comprimés toutes les heures

laissez fondre les comprimés sous la langue

(contient du lactose)

* en huiles essentielles prêtes à l'emploi ... Roller "mal des transports" de Puressentiel par ex.

lire les précautions concernant les huiles essentielles en bas de dossier

* en huiles essentielles : 1 goutte de menthe poivrée, 1 goutte de citron, 1 goutte de lavande vraie sur un mouchoir et respirez quand nécessaire.

formule testée et approuvée lors de notre voyage en catamaran pour les visiteurs qui avaient quelques difficultés avec le mal de mer ;-)


lire les précautions concernant les huiles essentielles en bas de dossier

* en acupuncture : voir "nausées"

et aussi :

* essayez de boire de l’eau par petites quantités

* diminuez l’apport de nourriture

* évitez toute alimentation indigeste & industrielle

FIEVRE

la fièvre n'est pas une maladie mais bien une crise aiguë qui se produit lorsque l'organisme montre sa capacité d’éliminer des déchets. Une poussée de fièvre assez violente va le débarrasser de toxines, déchets ou impuretés présents en lui. L’ élévation de la température dans le corps permet à celui-ci de mobiliser ses défenses immunitaires et ainsi reconnaître l'ennemi à combattre si le phénomène vient à se reproduire


réduire la fièvre au silence sans songer aux conséquences à long terme va à l’encontre du corps. C’est un signal qui nous avise d’un problème en nous. En Naturopathie ainsi qu’en médecine Ayurvédique elle est un signe de santé car il s'agit d'une réaction de base devant n'importe quelle agression de l'organisme

dans la majorité des cas, la fièvre disparaît sans qu'il soit nécessaire de prendre quoi que ce soit.

il y a évidemment des cas plus grave. Si la fièvre ne diminue pas en quelques jours, que l’état du malade se détériore, il faut consulter … surtout pour les personnes plus fragiles (enfants, femme enceinte, personne âgée, ... )

conseils généraux

* boire régulièrement de l’eau en petites quantités pour nettoyer l'organisme et le réhydrater (éviter la déshydratation, voir diarrhée PARTIE 1)

* manger le moins possible et uniquement des aliments sains

* se reposer +++

* veiller au bon fonctionnement des organes d’élimination du corps. ea du colon : évitez la constipation et pour ce faire : faire un lavement du colon à l’eau avec un bock à lavement (n’hésitez pas à me contacter si vous voulez plus d’information) idem pour les enfants

* faire des bains dérivatifs ou utiliser les poches de gel à cet effet (Yokool) en suivant les indications que l’on vous aura données (vous pouvez aussi me contacter à ce sujet ;-) très facile d’utilisation pour les enfants… Les bains dérivatifs vont aussi aider à l’élimination des toxines. https://www.bainsderivatifs.fr

* aérer la pièce dans laquelle le malade se repose

chez le nourrisson et petit enfant, le combat de la fièvre ne doit pas être automatique, mais elle doit faire l'objet d'une surveillance rigoureuse et doit être maitrisée si l’enfant présente une témpérature supérieure à 40°. Une fièvre avec une température très élevé peut causer des lésions au cerveau e.a.…

SOUCIS RESPIRATOIRES - conseils généraux

* boire de l’eau

* arrêter la consommation de tous les produits laitiers qui créent des mucosités et sont pro inflammatoires

* évitez les aliments indigestes, gras & industriels

* surtout : diminuer la consommation de sucre industriel

* se reposer

* débouchez la trompe d’eustache :

le moyen le plus facile, le plus sain et le économique - le LOTA ou NETI POT (dans des magasins indiens, bio, internet)

remplir le Lota d’eau tiède + 1 càc rase de sel.

penchez la tête d’un côté et faire couler l’eau dans la narine supérieure (l’eau doit sortir par l’autre narine). quand la moitié de l’eau a coulé faire l’inverse. le faire tous les matins.

pour les enfants, diminuez l'eau de moitié (tiède) et ajoutez 1/2 càc rase de sel

il existe des LOTAs de voyage, très légers, en plastique…

si cela ne suffit pas :

confort des voies respiratoire adulte : mélangez 1 gt de lavande aspic + 1 gt de géranium rosat + 2 gtes d’eucalyptus radié dans 1 càs l’huile végétale et masser le torse et le dos 3 fois par jours maximum

ou

nigari (chlorure de magnésium) : dans une bouteille d 1 litre d’eau, diluez 6 cuillères à soupe de nigari. Mettre la bouteille au réfrigérateur, la boire dans la journée (ce n’est pas très bon ;-)) et ne pas oublier d’en boire un grand verre à jeun le matin au réveil. faire cela une semaine maximum.

confort des voies respiratoire enfant : 4 x 2 gt par jour d'huile essentielle de lavande vraie mélangées à 1 cà soupe d'huile végétale en massage sur le dos & plexus - anti septique des voies respi, calme la toux, décongestionne les voies respi, anti bactérien, stimule l’immunité (bronchite, sinusite, otite, rhinite, toux, grippe, …)

lire les conseils concernant les huiles essentielles en bas de dossier

si la situation ne s’améliore pas endéans la semaine, n’hésitez pas à consulter un médecin

INFECTION URINAIRE ou CYSTITE


conseils généraux en prévention

si vous êtes sujet à des infections urinaires, faites une cure de canneberge avant le départ en voyage :

cette baie rouge a la propriété d'acidifier les urines, ce qui n'est pas favorable au développement des bactéries à l'origine de l’infection urinaire. Mais la canneberge inhibe aussi l'adhésion des bactéries sur les parois de l’uretère et de la vessie. On trouve de la canneberge sous forme de jus. choisir le jus sans sucre ajouté !!! la dose quotidienne contre les infections urinaires peut aller de 250 à 500 ml. on trouve la canneberge aussi sous forme de comprimés ou de poudre (ex. La Royale - Canneberge)

* faites aussi une cure de probiotiques avant votre départ

* évitez les gels intimes …

* ne vous retenez pas d’uriner

* urinez immédiatement après les rapports sexuels

* diminuez la consommation d’aliments sucrés

en cas d’infection

* buvez beaucoup d’eau par petites quantités en dehors des repas

* faites un lavement à l’eau avec bock de lavement et évitez la constipation

* extrait de pépins de pamplemousse par ex. La Royale : 1 gel 3 fois par jour dans un grand verre d’eau.

si il n’y a pas d’amélioration après 1 semaine, allez consulter pour éviter une infection urinaire plus grave (pyélonéphrite)

remarque concernant l'utilisation des huiles essentielles

les huiles essentielles sont magiques mais elles ne sont pas sans danger ... il faut respecter certaines règles et n'hésitez pas à consulter votre naturopathe, votre aromathérapeute ou votre pharmacien si vous avez un doute !

les règles de base :

évitez les huiles essentielles chez les enfants de moins de 10 ans, les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes et toute personne gravement malade sans l'avis d'un professionnel

jamais de prise par voie interne chez un enfant

pas de massages chez les femmes enceintes et allaitantes

en général, préférez les massages à la voie orale

l'utilisation des huiles essentielles se fait toujours sur une courte durée

source acupuncture

http://telavivcat.unblog.fr/2014/03/15/au-revoir-les-nausees/














PHARMACIE de voyage -PARTIE 1

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 29 Jun, 2015 16:08

une pharmacie de voyage naturelle &

quelques conseils pour des vacances sereines au soleil ...
la composition de cette pharmacie de voyage n'est qu'une suggestion.
elle ne remplace pas les traitements allopathiques en cours.
elle ne se substitue pas à une visite chez votre médecin.


PARTIE 1

mes indispensables
digestion - général
constipation
diarrhée
prévention tourista
remarque concernant l'utilisation des huiles essentielles
remarque concernant les probiotiques

ces conseils sont à adapter évidemment en fonction du type de vacances, du lieu de vacances, de la saison, de l’âge des vacanciers et des soucis éventuels de santé de chacun avant le départ ...

MES INDISPENSABLES (pour le soleil européen) :

argile verte illite en poudre ultra ventilée Argiletz (plus une boite hermétique pouvant contenir l’argile !)

gel d’aloé vera de Natur Aloé

huile essentielles : de lavande aspic, de menthe poivrée, d’eucalyptus radiata, de lavande vraie de chez Herbes & Traditions

en fleurs de Bach : un « rescue spray» Original Bach Flowers

en homéopathie : des granules d’Arnica Montana, un tube de crème à l’Arnica, un tube de crème au Calendula (Boiron/Unda), granules d'Apis Mellifica

en gemmothérapie : du macérat concentré de bourgeons de Ribes Nigrum (cassis) (Herbalgem) et le complexe allargem

du nigari (Chlorure de Magnésium)

de l'extrait de pépins de pamplemousse (La Royale)

&

un bock de lavement (Full Wash de Pic Solutions)

un lota de voyage (Chin Mudra) ou neti pot

une pince à épiler, le kit « extractor » (Au Vieux Campeur), une paire de ciseaux

des compresses stériles, des sparadraps, quelques bandes crèpe, un savon d’Alep, un thermomètre

les soucis éventuels

DIGESTION - général

si des soucis de digestion sont à craindre, faire une cure de probiotiques (en pharmacie) avant le départ pour éviter l’installation de micro-organismes indésirables dans l’intestin. Les probiotiques protégeront aussi de la tourista !

CONSTIPATION

il y a constipation lorsqu’il y a un retard ou une difficulté à évacuer les selles. Cette constipation peut être chronique ou occasionnelle, pendant les vacances par exemple

conseils généraux

boire plus d’eau plate que d’habitude en petite quantité, régulièrement & entre les repas

bouger régulièrement

des exercices de respiration peuvent remplacer l’exercice physique s’il y a impossibilité de mouvement

réduisez l'apport alimentaire

ajoutez à vos repas des fibres : graines de lin moulues, légumineuses, légumes (betterave, poireaux, pissenlit, blette, courgette, épinard, champignon, concombre, endive, haricot beurre et vert, poireaux, radis, tomates, salade verte, …)

si vous n’avez pas mal au ventre, vous pouvez aussi consommer les choux, le brocolis, …

consommez des fruits en dehors des repas (poires, mangues, ananas, agrumes, fruit de la passion, groseille verte, groseille à maquereau…). les aliments riches en eau sont aussi intéressants comme le melon par exemple.

préférez des céréales mi complètes ou complètes

ajoutez surtout à vos plats des huiles végétales de première pression à froid bio crues - huile d’olive et huile de colza (2-6 c à soupe /jour). ne jamais cuire l'huile de colza. elle se conserve au frigo.

évitez l’alimentation indigeste (alimentation industrielle, les céréales raffinées,…) et les aliments constipants (pommes de terre, gelée de coing, carottes cuites, …). évitez aussi le thé (dont les tanins astringents constipent) et les graines de soja.

quand vous allez à selles:

levez vos jambes en les posant sur un petit tabouret pour vous retrouver dans la position idéale !

massez le bas du dos et/ou

levez les bras au ciel, respirez profondément & détendez vous ;-)

solutions supplémentaires si les conseils précédents ne donnent pas de résultats

utilisez un bock à lavement pour un lavage du colon à l’eau (n'hésitez pas à me contacter si vous voulez plus d'infos à ce sujet)

le sel de nigari est très riche en chlorure de magnésium sous sa forme naturelle et est extrait de l’eau de mer (s’achète en magasin Bio). Le chlorure de magnésium agit comme laxatif sur le transit. Il soulage donc rapidement les problèmes de constipation ! Dans une bouteille d’1 litre d’eau, diluez 6 cuillères à soupe. Mettre la bouteille au réfrigérateur. Mélanger avant chaque utilisation. Boire la bouteille dans la journée (ce n’est pas très bon ;-)) et ne pas oublier d’en boire un grand verre à jeun le matin au réveil.

Les contre-indications du chlorure de magnésium sont : l'hypertension artérielle, l'insuffisance rénale, la néphrite, la diarrhée sévère, la déshydratation, l'hémophilie et le régime sans sel.


Le nigari est à préférer au chlorure de magnésium pour sa plus grande tolérance, pour son prix, pour sa composition contenant des oligo-éléments marins et pour son faible impact écologique.

s’il y a d’autres symptômes associés (douleurs, fièvre, perte d’énergie, …) et/ou qu’il n’y a pas d’amélioration, consultez un médecin sans attendre !

DIARRHEE

la diarrhée est l’effort du corps pour éliminer un virus ou une bactérie et restaurer un système digestif normal. En voulant arrêter la diarrhée, on ne supprime pas la cause de la diarrhée et ce que le corps cherche à éliminer est toujours dans le corps…

la diarrhée qui survient brutalement pendant les vacances peut avoir plusieurs origines : origine toxique (la fameuse tourista), origine infectieuse (gastro entérite, …), une intolérance alimentaire, le stress, origine médicamenteuse (suite à la prise d’anti biotiques par ex.),…


quand il y diarrhée, il y a risque de déshydratation ! La déshydratation survient lorsque l'organisme perd trop de liquides et de sels minéraux. Et la diarrhée peut avoir de graves conséquences lorsqu'elle entraîne de la déshydratation, surtout chez les jeunes enfants.

conseils généraux en cas de diarrhée

repos +++

alimentation : le premier jour arrêter l’alimentation "normale" : ne boire que de l’eau plate en petite quantité NON FROIDE, régulièrement ou des infusions tièdes ou de l’eau de riz

le deuxième jour passer au bouillon de légumes légèrement salé, sans légumes et à la soupe de carottes (ébullition de 500 g de carottes dans un litre d'eau légèrement salée pendant 1 heure)

puis augmenter progressivement la consistance des aliments pour une reprise alimentaire en douceur (soupe de carottes, pommes crues râpées et oxydée, bananes vertes écrasées et oxydées et puis retour vers une alimentation saine)

aliments à éviter durant la période de diarrhée : le gras, les radis noirs (effets cholagogue), les crudités, les fruits crus, les aliments & boissons glacé(e)s, les aliments rafraichissants (le concombre, les pousses de soja, la tomate, ...), les aliments sucrés, le café, la chicorée & les laitages

pour éviter la déshydratation

s’il s’agit de petits enfants :

sachets de sels de réhydratation « Oral Rehydration Salts « . se vendent en pharmacie

ou la version « enfants » par ex. Soparyx (farine de riz avec électrolytes & goût sucré
:-( bof ...

ou la « version maison » préconisée par l’OMS : dissoudre quatre cuillères à café rases de sucre et une demi-cuillère à café rase de sel dans un litre d'eau potable et en donner par petits coups, en continu

ou la recette de bouillie de riz que je préfère : faire cuire 50 à 60 g (poids sec de riz) sans saler l'eau de cuisson dans un litre d'eau. Mixer le riz et ajouter 1/4 à 1/2 cuillère à café de sel de cuisine et si possible une cuillère à café de jus de citron (riche en potassium). boire cette bouillie par petites doses au cours de la journée


les argentins donnent du membrillo (pâte de coings) contre la diarrhée aux enfants. on en trouve un peu partout. évitez la pâte industrielle, souvent colorée et sucrée artificiellement ! nous avons testé et c’est une solution assez efficace

faire une cure de probiotiques après la diarrhée (en pharmacie) pour refaire la flore intestinale

au moment de la diarrhée, faire un lavement du colon à l'eau (avec le bock à lavement) sera très bénéfique pour sortir les toxines (n'hésitez pas à me contacter si vous voulez plus d'infos à ce sujet)

si ces conseillent ne suffisent pas :

charbon végétal activé + myrtilles (laboratoires SFB) en gélules ou granules.

le charbon végétal activé est reconnu pour ses nombreuses propriétés adsorbantes et assainissantes. son action est renforcée par l'association à la myrtille connue pour ses propriétés assainissantes au niveau intestinal. la myrtille resserre les tissus en cas de diarrhées. ce produit assainit le tube digestif et renforce la flore intestinale en absorbant les toxines qui s’y trouvent. toxines qui sont ensuite éliminées par les selles avec le charbon.


remarque importante : le charbon est à prendre loin de médicaments importants, car il peut absorber des molécules médicamenteuses (y compris la pilule !!) et réduire l’efficacité de ceux-ci !!

s’il y a d’autres symptômes associés (douleurs, fièvre, perte d’énergie, …) et/ou qu’il n’y a pas d’amélioration après 2 jours (et surtout s’il s’agit d’un petit enfant) consultez un médecin sans attendre !

PREVENTION TOURISTA


La tourista ou diarrhée des voyageurs est une diarrhée aigüe (souvent accompagnée de vomissements) qui touche entre 60 et 80 % des voyageurs. Elle peut avoir diverses origines et être associée à d’autres symptômes. la flore intestinale est confrontée à des bactéries qu’elle ne connaît pas et qu’elle cherche à expulser.

Voici quelques astuces naturelles préventives pour éviter d’avoir la tourista lors de votre prochain voyage!

booster votre système immunitaire avant le départ. pour cela :

mangez des champignons chinois régulièrement (le shiitaké, le maïtaké ou le reishi sont utilisés depuis très longtemps en Orient pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme)

faites une cure d’Extraits de pépins de pamplemousse (par ex. de La Royale). les pépins sont riches en polyphénols et sont de redoutables agents anti microbiens avec des effets bactéricides, fongicides et virucides

ajoutez du curcuma et de l’ail à vos menus

évitez tous les aliments transformés

consommez des antioxydants

faites de l’activité physique

faites une cure de probiotiques (Lactobacillus rhamnosus, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus casei, etc.(en pharmacie) : pour éviter l’installation de micro-organismes indésirables dans l’intestin. faites une cure avant le départ (7 à 15 jours avant le voyage) et poursuivez pendant 2 semaines après le retour

les probiotiques vont renforcer la flore intestinale et agir sur le système immunitaire.

Remarque : Pour que les probiotiques soient efficaces, il est très important qu’ils se rendent « vivants » en grand nombre dans l’intestin, il faudra alors privilégier les produits en capsules entérosolubles, conçues pour se dissoudre dans l’intestin

la plupart des probiotiques se conservent au frigo, il n’est donc pas toujours facile à gérer la prise pendant le voyage …

si vous voyagez dans des conditions difficiles ou dans des pays très dépaysants :

il est utile aussi de faire une cure d' ORIGAN COMPACT (huile essentielle (HE) en gélules) . L'origan compact est l'huile essentielle utilisée en cure par les « médecins aux pieds » nus lors des voyages lointains...

HE anti bactérienne majeure, à large spectre +++, HE antivirale et stimulante immunitaire +++, HE fongicide, HE tonique générale, stimulante physique & mentale (attention, voir plus bas conseils d'utilisation et contre indications plus bas)

en prévention pour un voyage sous les tropiques de courte durée : 1 caps par jour 1 semaine avant de partir et pendant le séjour + 1 semaine après le matin, en mangeant SANS boisson chaude

en curatif, utiliser quand il y a infections virales, bactériennes, parasitaires, ...
dose maximum jusque 6 caps/jour en mangeant, ne PAS prendre avec une boisson chaude.

le goût de l'origan reste en bouche ;-)

ne pas utiliser plus que nécessaire et surveiller les réactions !!!

pas d’utilisation si hyper tension artérielle. pas d’utilisation si acidité gastrique (car la capsule se libère dans l’estomac). pas d’utilisation pour des enfants < 10 ans, femme enceinte & allaitante. dermocaustique (ne pas utiliser pure sur la peau) -> cause des brulures du second degré. hépatotoxique (d’où pas d’utilisation prolongée et pas d'utilisation si problèmes important au niveau du foie)

et pendant le séjour, ayez une hygiène "irréprochable" ;-) :

buvez de l’eau en bouteille - faites attention aux fruits et légumes frais

lavez vous régulièrement les mains au savon - brossez vous les dents à l’eau de bouteille


remarque concernant l'utilisation des huiles essentielles

les huiles essentielles sont magiques mais elles ne sont pas sans danger ... il faut respecter certaines règles et n'hésitez pas à consulter votre naturopathe, votre aromathérapeute ou votre pharmacien si vous avez un doute !

les règles de base :
évitez les huiles essentielles chez les enfants de moins de 10 ans, les personnes âgées, les femmes enceintes et allaitantes et toute personne gravement malade sans l'avis d'un professionnel
jamais de prise par voie interne chez un enfant
pas de massages chez les femmes enceintes et allaitantes
en général, préférez les massages à la voie orale
l'utilisation des huiles essentielles se fait toujours sur une courte durée

remarque concernant les probiotiques

les probiotiques ne sont pas conseillés pour les personnes immunodéprimées.
les probiotiques ne doivent pas être pris si vous prenez certains médicaments (dont des anti coagulants à base de coumadin, ...)
certaines souches de probiotiques sont susceptibles d'aggraver une pancréatite aiguë, ...
si vous souffrez d'une maladie ou si vous prenez des médicaments, parlez à votre médecin ou pharmacien avant de prendre des probiotiques

















GEMMOTHERAPIE - la santé par les bourgeons

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 07 Jan, 2015 15:47


ORIGINE DE LA GEMMOTHERAPIE

la gemmothérapie ou "médecine des bourgeons" a été créée dans les années 60 par un médecin belge, le Dr. pol henry
il a publié les résultat de ses recherches et de ses tests cliniques en 1970 et a appelé cette nouvelle thérapie « phytoembryothérapie »
cette discipline a été reprise et développée ensuite par le Dr. max tétau, un homéopathe français, ainsi que par d’autres médecins belges et français

le Dr. tetau lui a donné le nom de « gemmothérapie », nom qui vient du latin "gemmae" qui signifie à la fois bourgeon de plante et pierre précieuse...

POURQUOI les BOURGEONS ?

les bourgeons renferment toutes les propriétés de la plante : aussi bien des fleurs, des feuilles, des fruits, de l'aubier et des racines, ce qui en fait des remèdes particulièrement complets !
la gemmothérapie emploie donc les parties les plus jeunes des plantes
unique, chaque bourgeon est un embryon qui renferme les hormones de croissance, les vitamines, les oligo-éléments, les minéraux, les polyphénols et surtout la sève de l'arbre

COMMENT AGIT LA "MEDECINE des BOURGEONS" ?

la "médecine des bourgeons" agit en profondeur sur la prévention des maladies infectieuses, la prévention du vieillissement de l'organisme et la régulation des troubles du métabolisme au niveau de la nutrition, de la digestion, de la circulation et de l'élimination
l'idéal reste cependant d'anticiper les problèmes de santé
et la gémmothérapie propose aussi de prévenir certains troubles (allergies, troubles du sommeil, problèmes hormonaux,...)

QUELQUES BOURGEONS et leurs applications

le cassis
lutte contre les troubles allergiques, renforce le système immunitaire, il est aussi anti- inflammatoire, il traite les arthrites & les rhumatismes

le bouleau
prévient les problèmes de peau, est aussi diurétique et drainant

le tilleul
favorise le sommeil, est dépuratif et diurétique

le figuier
stimule la résistance au stress
le pin sylvestre
a une action sur les voies respiratoires

l'aubépine
agit sur le muscle cardiaque et sur le rythme cardiaque

PRECAUTIONS

il est recommandé de ne pas faire des combinaisons de plus de 3 macérats
certaines combinaisons de macérats s'avèrent cependant complémentaires, harmonieuses et optimisent leur action bénéfique

puisque les macérats de bourgeons suivants ont une action sur le système hormonal, ils sont déconseillés en cas de cancer hormonaux et chez la femme enceinte :

framboisier (rubus idaeus)
airelle (vaccinium vitis-idaea)
séquoia (sequoia gigantea)
chêne (quercus roberont)

UN PEU DE LECTURE
traité de gemmothérapie - la thérapeutique par les bourgeons - ed broché – philippe andrianne

pour plus d'information, n'hésitez pas à me contacter ...







ARGILE VERTE - soin de plaie

la pharmacie naturellePosted by catherine campioni 01 Dec, 2014 21:44

l'argile verte purifie, répare & régénère ...

Luka s'est arraché un gros morceau de peau en se coinçant la main dans une carabine à plomb (et oui...)

grosse frayeur !! La plaie était tellement grande que je serais certainement allée à l'hôpital avec lui, si je n'avais pas connu les vertus de l'argile verte ...

nous avons fait de gros cataplasmes, changés toutes les 2 heures, même la nuit, pendant 48 heures

ensuite, nous sommes passés à l'argile verte en poudre ...

la blessure s'est refermée sans problème et il ne garde aucune cicatrice ...

quelques photos





Next »